Printemps Cinéma Latino


L’Amérique latine par l’image… neuf manifestations à ne pas manquer !

Nous présentons ici l’ensemble des festival de cinéma latino-américain de ces six semaines à venir… Manifestations que nous suivons avec attention et admiration depuis tant d’années ! Nous nous étonnons encore de sa capacité de création, d’innovation et de bonnes découvertes, comme en février le festival à Ajaccio, ou en mars, à Valence…

 PESSAC | 34e Rencontres du cinéma latino-américain

8 – 14 mars 2017

Depuis 34 ans, l’association France Amérique latine de Bordeaux organise un festival de cinéma. Les Rencontres du Cinéma Latino-américain ont vu le jour dans la capitale girondine en 1983 avec comme objectif de diffuser des films de qualité, mais qui sont peu ou pas présents sur les écrans français. Cette année, le festival est centré autour de la lutte quotidienne et collective des populations locales tenues en joug par les tenants de la mondialisation. Les huit fictions en compétition et huit documentaires (dont deux hors compétition) révèlent les formes de servitude contemporaines en Amérique latine. La programmation comporte des films traitant de scandales politico-financiers ou énergétique, des  réalisations hautes en couleur qui ne manqueront pas de toucher le public par leur diversité d’approches cinématographique et de thématiques. Les rapports entre fiction et réalité intéressent aussi les cinéastes invités cette année, en tant que rapports de force sous-jacents entre production artistique et réception politique. Entre effluves oniriques et problématiques sociales contemporaines, la sélection 2017 pose la question des bienfaits et des séquelles des révolutions latino-américaines. Voir site

 

VALENCE | 18e Regards sur le cinéma espagnol et latino-américain

8 – 14 mars 2017

Rendez-vous incontournable de Valence organisé depuis 1999 par l’association Chisp@ (Cine Hispánico-Cultura Hispánica) , le festival Regards sur le cinéma espagnol et latino-américain propose de faire découvrir chaque année au public valentinois toute la richesse, la diversité et la qualité du cinéma actuel en langue espagnole. Pendant dix jours, une sélection d’une trentaine de films souvent inédits est présentée en version originale sous-titrée. Ce festival allie une programmation de films récents et classiques, des rencontres et des débats avec des réalisateurs et des spécialistes, des expositions, des concerts, des journées thématiques, des séances scolaires dans le cadre du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma », une soirée ciné-tapas conviviale qui remporte toujours un franc succès et l’élection du Coup de cœur du public. Voir site

 

VILLEURBANNE | 33e Reflets du cinéma ibérique et latino-américain

15 – 29 mars 2017

Ayant pour ambition d’appréhender d’autres réalités à travers d’autres cinématographies, l’Association « Pour le Cinéma » et la Ville de Villeurbanne présentent le Festival Reflets du cinéma ibérique et latino-américain. À l’honneur cette année : la vie ! Elle sera présentée sous tous ses aspects à travers quarante-sept films au total dont treize avant-premières, dix-neuf inédits en France et quatorze reprises, majoritairement au cinéma Le Zola mais aussi dans neuf salles amies. De quoi avoir un large choix de projections, du polar à la comédie en passant par le documentaire. Par ailleurs, huit rendez-vous musicaux d’avant-projection et rencontres ponctueront ces deux semaines de festival tout comme la rédaction de son journal : Salsa Picante. Quant à la section Regards – section documentaires et fictions courtes en accès libre et gratuit – elle proposera une quinzaine de films sur huit lieux différents et deux expositions. Pour la troisième fois, c’est le public des 33e Reflets qui attribuera le Prix du Public CIC Iberbanco, doté de 2 000 € au film qu’il aura préféré. Voir site

 

MARSEILLE | 19Rencontres du cinéma sud-américain

17 – 25 mars 2017

Organisées par l’Association Solidarité Provence Amérique du Sud, les Rencontres du Cinéma Sud-Américain existent depuis 1999. En œuvrant pour le développement de la diversité culturelle,  elles ont passé en revue toute la filmographie des pays latino-américains. Chaque année, les Rencontres s’ancrent à Marseille, puis circulent dans plusieurs villes de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, mais aussi en Argentine et au Brésil (depuis 2011). Pour ces 19e Rencontres, l’objectif est tourné vers l’espoir : intitulé « Sentier des aurores » (Senderos de  amaneceres), le festival entend projeter une ligne de vie, d’action, de liberté sur les promesses du cinéma latino-américain. Cette année, le festival donne la parole au jeunes, par le biais d’un Jury Jeune, l’Agora de Jeunes et le vote scolaire. Par ailleurs, un Jury officiel, dont les membres font partie du milieu du Cinéma et de la Culture, délivrera un Colibri d’Or (Prix de l’ASPAS). Voir site

 

TOULOUSE | 29e Rencontres – Cinélatino

17 – 26 mars 2017

Organisées depuis 1989 par un collectif d’associations de solidarité avec l’Amérique Latine devenu par la suite l’ARCA LT, les Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse ont pour but de créer des liens entre les créateurs latinos-américains invités, le public, les professionnels et les médias. Parce que le cinéma est un moyen de communication indispensable pour tisser des liens entre les cultures différentes, la « solidarité cinématographique » est l’un des éléments fondateurs du projet culturel. Au fil des années, les Rencontres sont devenues un lieu de débat, d’échange et de découverte.  Au programme cette année, douze longs-métrages de fiction, sept documentaires et huit courts-métrages en compétition. Une sélection de films abordera différentes facettes de la richesse cinématographique de Cali, la thématique des Rencontres pour cette vingt-neuvième édition. À l’échelle de l’Amérique latine, Cali, surnommée Caliwood, est une référence importante dans l’histoire du cinéma. Le festival n’oublie pas les plus petits avec une programmation « jeune public », leur réservant des projections de courts-métrages à partir de six ans ainsi qu’une séance tout public de ciné-conte en musique. Voir site

 

GRENOBLE | 5e festival Ojo Loco

21 mars – 2 avril 2017

Depuis 2013, l’association inter-universitaire Fa Sol Latino, regroupant des étudiants de différents établissements d’enseignement supérieur de Grenoble, organise un festival de cinéma afin de promouvoir la culture latino-américaine dans un premier temps à un public étudiant mais également au grand public. Pour cette quatrième édition du festival Ojo Loco, l’éclectisme est à l’honneur avec une programmation élargie au cinéma portugais dont la créativité et l’imagination trouvent toute leur place au sein de ce cru 2016, désormais ouvert à l’ensemble des films de la péninsule ibérique. Parallèlement, Ojo Loco continue à explorer des destinations cinématographiques encore méconnues comme le Panama, le Paraguay ou encore le Vénézuela. Au programme de ces douze jours :  une quinzaine d’avant-première, une vingtaine de films encore inédits, un concert, des rencontres et connaissances avec l’intervention d’équipes de film et de plusieurs universitaires spécialistes entre autres des sociétés latino-américaines et la venue journalière d’un invité spécial. Voir site

 

PARIS | 39e festival international Cinéma du Réel

24 mars – 2 avril 2017

Créée en 1984, l’association Les Amis du Cinéma du réel collabore avec la Bibliothèque publique d’information pour organiser Cinéma du réel, festival international de films ethnographiques et sociologiques ayant pour but la promotion du film documentaire, né en 1979 au Centre Pompidou. Le festival mêle documentaire, essai et expérimentation dans des sélections qui reflètent la diversité des genres et des formes d’approche cinématographiques du monde. La 39e édition du festival propose une déclinaison riche et variée du Cinéma du Réel, avec pas moins de quatre sections compétitives : Compétition internationale, Française, Premiers Films et Courts métrages. La programmation est centrée sur plusieurs hommages à des personnalités du cinéma dont Andrea Tonacci à qui une intégrale sera consacrée. Après avoir émigré au Brésil pour y vivre et y créer, il s’était fait connaître en Europe avec Bang Bang en 1971, pour ensuite s’intéresser de plus près au sort des indiens d’Amazonie. Voir site

 

PAU | 25e festival CulturAmérica

24 mars – 2 avril 2017

Après un quart de siècle de passion partagée pour l’Amérique latine, le festival CulturAmérica organise cette année sa vingt-cinquième et dernière édition. Les protestations que souleva la célébration du 500ème anniversaire de la Conquête de l’Amérique en 1992 ont donné naissance à un collectif dans la ville de Pau. L’objectif est alors de présenter la situation des pays d’Amérique latine et de porter sur elle un regard autre que celui des médias traditionnels. Le vieillissement du collectif et le trop petit nombre de bénévoles véritablement engagés dans l’organisation du festival rendent ce dernier difficile à maintenir dans l’avenir. Cependant, il est encore temps de profiter pour une dernière fois de CulturAmérica et de sa programmation qui va nous permettre d’aborder de nouveaux sujets, de découvrir de nouveaux noms, mais aussi de revoir certains artistes qui ont marqué le festival lors de leur passage il y a quelques années. Il faut aussi noter que CulturAmérica n’est pas qu’un festival de cinéma mais fait également place à la littérature, à la musique et aux arts plastiques. Voir site

 AJACCIO | 20e festival du Ciné español et latinoamericano

10 – 18 février 2017

Née en 1997, l’association Latinità organise chaque année le Festival du Cinéma Espagnol et Latino-américain afin favoriser les relations entre les cultures hispanique et corse. Une programmation variée propose à un large public une vingtaine de films emblématiques des divers courants du cinéma hispanophone sud américain ou ibérique voire du cinéma basque ou catalan. Elle présente des films en avant-premières, des films primés mais aussi des premières œuvres, des films de jeunes auteurs et d’auteurs confirmés. Au-delà du 7e art, la volonté des organisateurs du Festival  du Cinéma Espagnol et Latino-américain est également de favoriser la rencontre de plusieurs modes d’expression artistique : musique, peinture, photographie, ou encore débats, conférences thématiques et rencontres  avec les  acteurs et réalisateurs invités… Voir site

 

Adélaïde HÉLARY