LCE - Université Lumière Lyon 2 - 9 et 10 février 2017

Colloque international


Colloque international en espagnol à l’Université Lyon 2 : Mémoire… fiction… rite… critique…

Le colloque en espagnol “Memoria en la ficción, ficción de la memoria. Entre ritual y crítica”, qui aura lieu à l’université Lumière Lyon 2, campus Porte des Alpes, les jeudi 9 et vendredi 10 février 2017 se propose de revenir, trente ans après, sur les textes testimoniaux – fictionnalisés ou pas – écrits sur les dictatures des années soixante-dix dans les pays de Cône Sud de l’Amérique latine.

Le point de départ seront les écrits de trois ex-prisonnières politiques, trois écrivaines argentines qui seront présentes lors des travaux du colloque (Alicia Kozameh, Sara Rosenberg, Alicia Partnoy) afin de mettre en perspective leurs options narratives d’alors, ainsi que les rapports entretenus avec les textes produits par la génération suivante, avec tout ce que cela comporte de reformulation et de relecture. La nouvelle génération émerge souvent en adoptant des positions disruptives par rapport à la précédente, où la distance critique et même parodique se met au service d’un pari démythifiant, qui secoue les rituels et les mythologies construites depuis les évènements. L’idée est de faire dialoguer la génération des protagonistes et celle de leurs enfants : deux écrivains argentins, Patricio Pron et Félix Bruzzone, fils de militants le premier et de disparus le second, seront là pour donner corps à cette dialectique et chercher ensemble de nouvelles voies pour dire ce qui reste de cette expérience traumatique.

Au-delà de cette dominante littéraire, et dans le même cadre conceptuel, les participants exploreront aussi d’autres discours artistiques, tels que le cinéma, la photographie ou les arts plastiques. C’est justement cette variété d’expériences, subjectivités et écritures que les 28 universitaires provenant de l’Argentine, du Chili, d’Italie, d’Allemagne, du Canada, d’Espagne, de Belgique, de France et des États-Unis vont tenter d’analyser, avec le concours des cinq écrivains.

Marian SEMILLA DURÁN