Diplomatie Mexique

Juan Manuel Gómez Robledo


Juan Manuel Gómez Robledo, nouvel ambassadeur du Mexique en France

Le 15 janvier 2016, Juan Manuel Gómez Robledo, a remis au président de la République, François Hollande, les lettres de créance qui l’accréditent en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la République française, après avoir été nommé par le président du Mexique, Enrique Peña Nieto, succédant ainsi à Agustín García-López Loaeza.

Né en 1959 dans la ville de Mexico, Juan Manuel Gómez Robledo possède une maîtrise en droit international de l’université Paris X (Nanterre) et un second en Relations internationales de l’Institut d’études politiques de Paris, tous deux obtenus en 1982. Il est en outre doctorant à la faculté de droit de l’université nationale autonome du Mexique. Après ses études, il devient professeur de droit à l’université panaméricaine de Mexico (1984-1986) et collabore en même temps comme avocat associé au sein du cabinet Noriega y Escobedo.

Une carrière de diplomate et de juriste…

Avant de rejoindre la diplomatie mexicaine en 1988, Juan Manuel Gómez Robledo exerce comme juriste adjoint de première classe au sein du Bureau des Affaires juridiques de l’Organisation des Nations Unies à New-York. Il occupe également le poste de chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères et directeur de cabinet du secrétaire d’État aux Affaires étrangères.

De 1995 à 1998, il travaille comme conseiller pour les Affaires humanitaires et de Désarmement à la Mission permanente du Mexique auprès des organismes internationaux à Genève. Il occupe ensuite les fonctions de représentant permanent adjoint de la Mission permanente du Mexique auprès de l’Organisation des États américains à Washington.

Orientée vers la défense des droits humains

Au début des années 2000, Juan Manuel Gómez Robledo défend le Mexique dans l’affaire Avena qui oppose le pays aux États-Unis, grâce à ses fonctions de conseiller juridique au sein du ministère des Affaires étrangères mexicain. Il travaille également comme conseiller à la Cour interaméricaine des Droits de l’Homme dans la procédure en demande d’un avis consultatif sur le droit à l’assistance consulaire. En 2006, il se distingue en tant que secrétaire d’État aux Affaires multilatérales et pour les Droits de l’Homme du ministère des Affaires étrangères mexicain.

Juan Manuel Gómez Robledo participe aussi régulièrement à des conférences internationales sur les thèmes du désarmement, du changement climatique, de la migration et du développement. Sensible à ces questions, il coopéré à la négociation et à l’établissement d’accords internationaux pour l’assistance en faveur des victimes, la biodiversité marine, le désarmement, le droit de la mer, le commerce international, l’emploi d’armes classiques, l’interdiction d’armes biologiques et la destruction de mines antipersonnel.

Discours officiel du 15 janvier 2016

Au moment de la prise de ses fonctions le 15 janvier, le nouvel ambassadeur du Mexique en France a déclaré se sentir reconnaissant et honoré de cette nomination par le président mexicain. Il a également salué le travail de son prédécesseur, Agustín García-López Loaeza, qui a particulièrement œuvré pour le renforcement des relations entre la France et le Mexique, et lui a souhaité tout le succès dans ses nouvelles fonctions d’ambassadeur du Mexique au Canada.

Lors de son discours officiel, Juan Manuel Gómez Robledo a affirmé sa volonté de travailler au renforcement de la coopération entre le Mexique et la France, notamment dans les domaines politique, universitaire, commercial et culturel.

Mara KOLB

Ambassade du Mexique en France SITE
Photo : (CC) Union Européenne – 28e session Human Rights Council
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie