FESTIVAL

Filmar en América Latina


17e édition du festival Filmar à Genève

Cette année encore, le cinéma latino-américain a brillé lors des grands festivals dédiés au 7e art. À Genève, l’association Cinéma des Trois Mondes (C3M) organise pour la 17e année consécutive le festival Filmar en América Latina du 13 au 29 novembre 2015.

Plus grand festival suisse dédié aux productions cinématographiques d’Amérique latine, Filmar propose cette année 99 films provenant de 18 pays différents, mélangeant grands classiques et nouveautés, fictions et documentaires ainsi qu’une programmation dédiée au jeune public intitulée Filmarcito.

Le festival s’est ouvert vendredi dernier avec la projection d’Ixcanul Volcán du Guatémaltèque Jayro Bustamente, drame déjà multi-primé mettant en scène une jeune femme à l’avenir tout tracé mais qui rêve d’ailleurs, d’aller voir au-delà d’Ixcanul, le volcan à côté duquel elle a grandi et qu’elle n’a jamais quitté.

Parmi la centaine de projections, 8 films sont en compétition pour obtenir le prix du public : Carmín tropical de Rigoberto Pérezcano qui suit l’errance d’Andrés, jeune immigrant mexicain, dans sa tentative pour rejoindre les États-Unis ; Eva no duerme du Chilien Pablo Agüero – invité du festival – fable sur l’enjeu politique que représenta la dépouille d’Eva Perón en Argentine pendant plus d’un quart de siècle. Autres invités : les réalisateurs Maite Alberdi et Cristiano Burlan qui viennent respectivement présenter La once, documentaire suivant cinq sexagénaires et Fome, récit brésilien sur l’errance d’un homme dans les rues de São Paulo.

Également en compétition, les longs-métrages La obra del siglo de Carlos Quintela sur trois générations d’hommes vivant à Ciudad Nuclear, où fut implantée la première centrale nucléaire de Cuba ; l’enquête pour retrouver l’identité d’une victime des violences policières au Pérou dans NN sin identidad d’Héctor Gálvez, et enfin deux documentaires sur la fin des dictatures militaires en Argentine avec Tiempo suspendido de Natalia Bruschtein et en Uruguay avec Tus padres volverán de Pablo Martínez Pessi.

Voici encore la preuve, si cela était nécessaire, que l’Amérique latine est un véritable terreau pour l’industrie cinématographique. Le festival s’achève le 29 novembre, il est donc encore temps d’en profiter ! Pour les Lyonnais, ne manquez pas la 9e édition de Documental qui présentera cette année 10 films documentaires sur l’Amérique latine du 23 au 29 novembre à l’Amphi-Opéra de Lyon.

Lucie DUBOEUF

Site du festival Filmar
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie