Rencontre diplomatique

Ollanta Humala


Le président du Pérou se déplace en Espagne pour renforcer les relations économiques

Le président du Pérou, Ollanta Humala, s’est rendu le 5 juillet dernier en Espagne pour une visite d’État, qui débutera deux jours plus tard  afin de renforcer les relations économiques et la coopération bilatérale dans de nombreux domaines.

Le président péruvien, Ollanta Humala, et son épouse, Nadine Heredia, ont été reçus le mardi 7 juillet par le roi d’Espagne, visite qui donne le “coup d’envoi” de la visite d’État officielle. Humala rencontre le mercredi 8 juillet le président du gouvernement, Mariano Rajoy, ainsi que les présidents du Sénat et du Congrès d’Espagne. La visite du président Humala a un objectif essentiellement économique, en cherchant à promouvoir l’investissement des petites et moyennes entreprises espagnoles au Pérou, ainsi que l’échange de compétences entre les deux pays. L’Espagne est déjà le premier investisseur au Pérou, avec un investissement de plus de 5 millions de dollars, et la présence de grandes entreprises et d’environ 400 petites et moyennes entreprises.

Lors d’une interview récente, le président péruvien a déclaré que les opportunités d’investissement au Pérou, un des pays qui contribue activement au développement « leadership » de l’Amérique latine, étaient intactes. Parmi eux, la construction de la ligne 2 du métro de Lima, à laquelle participent deux entreprises espagnoles, ainsi que les projets en infrastructure routière (route longitudinale de la Sierra), et en télécommunication (extension de la diffusion internet à tout le pays). L’Espagne et le Pérou ont « deux économies qui se complètent et, à l’intérieur de l’Union européenne, l’Espagne est l’un des partenaires stratégiques pour le Pérou », a ajouté Humala.

Le second objectif de la visite est, selon la chancellerie du Pérou, de renforcer la coopération bilatérale dans des domaines tels que la sécurité publique, la lutte contre la délinquance, la lutte contre la drogue, le respect des droits humains, les échanges culturels, l’éducation, le changement climatique, les sciences et la technologie. Ces sujets ont également été évoqués lors du sommet UE-CELAC des 10 et 11 juin 2015, on le rappelle. Sont également prévus d’autres projets de coopération comme l’usage conjoint d’installations diplomatiques, et la cybersécurité. Au cours de sa visite, Humala devrait rencontrer des chefs d’entreprise de la CEOE (Confédération espagnole des entreprises). Il visitera aussi l’Académie royale espagnole, qui forme, avec vingt autres écoles correspondant aux pays respectifs où l’on parle espagnol, l’Association des Académies de langue espagnole, et inaugurera une exposition itinérante sur l’art mochique du Pérou antique.

C’est la troisième visite du président Humala, élu en 2011, en Espagne. Lors de sa dernière visite, en novembre 2014, il avait participé au Sommet ibéro-latino-américain de Cadix.

Catherine TRAULLÉ
D’après agences