LE CHRONOS DE GUY MANSUY

L'Uruguayen Daniel Martínez


L’actualité du 7 au 14 mai 2015

4 mai – BRÉSIL – Le ministère brésilien de la santé a annoncé que 745 900 Brésiliens avaient contracté la dengue au cours des quinze premières semaines de l’année, une hausse de 234  % par rapport à la même période de 2014. Au moins 229 personnes sont mortes de cette maladie tropicale transmise par un moustique. Le Brésil, pays de 200  millions d’habitants, est le plus touché depuis 2000, avec 7  millions de cas. Depuis 2010, la maladie a fait plus de 800 morts.

4 mai – ARGENTINE – Le ministre de l’Économie de l’Argentine, Axel Kicillof, a annoncé, trois mois avant les primaires présidentielles, une réduction de l’impôt sur le revenu. Les syndicats des transports avaient en réalité paralysé le pays pendant 24 heures et menaçaient de continuer la grève. La réduction décidée par le gouvernement de la péroniste Cristina Fernández de Kirchner cherche à amoindrir les tensions entre dirigeants syndicaux, partisans et adversaires du gouvernement, au moment où sont en cours des négociations salariales entre employeurs et employés.

5 mai – CUBA – Les États-Unis ont annoncé avoir accordé des licences autorisant le transport de passagers par voie maritime entre les côtes américaines et Cuba, une première depuis plus de cinquante ans. Quatre compagnies de Floride ont confirmé avoir reçu l’autorisation de lancer un service de ferry rejoignant Cuba qui se situe à 150 km des côtes américaines. Bien que le tourisme soit officiellement interdit, ce geste est une étape supplémentaire dans l’assouplissement des voyages vers l’île, dans le cadre de la normalisation des relations annoncées par les présidents Barack Obama et Raúl Castro, le 17 décembre dernier.

5 mai – COLOMBIE – La compagnie aérienne colombienne Avianca a passé commande d’une centaine d’Airbus de la famille A320neo. Un contrat valorisé 10,6 milliards d’euros prix catalogue.

5 mai – MEXIQUE – Dix morts de plus au cours d’un autre week-end de violence. Le chaos a été provoqué par une confrontation entre trafiquants de drogue et autorités de l’État de Jalisco qui a déclaré qu’un avion militaire a été abattu par le lance-roquettes RPG d’un tueur à gage. La violence a également touché Veracruz, où au moins dix personnes ont été tuées pendant le week-end. La police a retrouvé six cadavres portant des traces de torture fatale sur l’autoroute Xalapa-Veracruz, et quatre autres (un chauffeur de taxi, un commerçant, la fille d’un homme d’affaires kidnappé plusieurs jours avant, un corps non identifié flottant dans une rivière) mortes dans des faits séparés. La violence à Veracruz, une région revendiquée par Los Zetas et le Cartel Jalisco de Nueva Generación (CJNG), n’a rien de nouveau.

5 mai – URUGUAY – Dans un entretien à Buenos-Aires avec l’ex-président de l’Uruguay, José Mujica, celui-ci a déclaré : « Quand le souci de faire de l’argent pénètre à l’intérieur de la politique cela assassine la gauche. Pourquoi la corruption prolifère tant? Est-il logique que des gens de 60, 70 ans se salissent pour quelques sales pesos ? Si vous savez que vous avez peu de vie devant vous ! La question d’avoir de l’argent pour être quelqu’un peut être un outil de progrès dans le monde du commerce, où les affaires sont risquées, mais quand il pénètre le monde dans la politique on est fichu. Cela est arrivé en Italie, en partie en Espagne. C’est inexplicable ce qui se passe au Brésil. Et ici en Argentine le vice-président est poursuivi. »

5 mai – PÉROU – Henry Checlla Chura, 35 ans, est le second civil tué par la police en moins de deux semaines dans la vallée de Tambo, dans la région d’Arequipa (côte sud du Pérou). Les agriculteurs ont commencé une grève il y a 43 jours en signe de protestation contre le projet minier de Tía María de l’entreprise Southern Copper. Les agriculteurs s’opposent à ce projet de 1,4 millions de dollars pour ses conséquences sur l’environnement. Le projet Tía María produit des tensions dans la zone depuis 2009, quand Southern Copper a présenté pour la première fois une étude des effets sur l’environnement (EIA) du projet. La multinationale y propose d’utiliser l’eau des rivières pour l’extraction du cuivre : une évaluation que le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) a rejetée. En 2011, les manifestations contre le projet a causé trois morts et près de 50 blessés.

5 mai  MEXIQUE – Les États-Unis réintègrent le Mexique sur sa liste noire du piratage. Le Bureau du commerce des USA exige une répression sur le commerce par Internet pour copies contrefaites. Le Mexique n’est pas parmi les pires placés sur la liste. L’Inde, la Russie, la Thaïlande et en Amérique latine l’Argentine, le Chili, l’Équateur et le Venezuela constituent des « objectifs prioritaires » sous le contrôle du Bureau du commerce.

5 mai – VENEZUELA – À la fin du mois d’avril 2015 le président Nicolas Maduro a prévu d’ordonner des mesures exceptionnelles pour régler la crise structurelle économique du Venezuela, qu’il a baptisées, en suivant l’exemple et les processus mis en œuvre par son prédécesseur Hugo Chávez, «  bousculade économique« . Le 1er mai, date prévue pour l’annonce, le chef de l’État a annoncé une augmentation du salaire minimum de 30 %. Tous les fonctionnaires (médecins, infirmières, enseignants de l’école primaire et secondaire et des professeurs d’université) dont le paiement dépend de réglementations prévues dans des accords collectifs sont exclus. De ce fait les salaires des professeurs situés dans les rangs inférieurs (moniteur et assistant) des universités les plus renommées dans le pays reçoivent des revenus inférieurs à ceux des ouvriers. C’est pourquoi les professeurs d’université ont cessé de travailler pendant 24 heures pour protester contre cette mesure. Les universitaires du secteur public vénézuélien sont couverts par une convention collective qui a expiré il y a quatre ans. La situation des médecins de santé publique est similaire. Le contrat collectif n’a pas été discuté depuis 2003. Ils ont, tout comme les enseignants, cessé le travail en masse et acceptent des offres pour travailler dans d’autres pays comme l’Équateur.

6 mai – BRÉSIL – La région métropolitaine de São Paulo, avec presque 20 millions d’habitants, traverse la pire crise hydrique des 84 dernières années alors que la saison sèche vient de débuter. Avec encore moins d’eau dans ses barrages qu’en 2014, une année où avaient commencé les premières restrictions d’approvisionnement, les autorités brésiliennes ont reconnu la gravité du problème. Le défi est de taille : un épuisement total des réserves au cours des cinq prochains mois pourrait provoquer des coupures prolongées d’approvisionnement, allant jusqu’à cinq jours sans eau par semaine dans la ville la plus peuplée d’Amérique latine. Pour la première fois, les militaires se sont réunis avec les universitaires et les autorités pour se concerter sur la manière de résoudre la pénurie.

6 mai – AMÉRIQUE LATINE – Le Brésil et le Mexique sont les premières destinations pour le voyage et le tourisme durable en Amérique latine, selon l’Indice de Compétitivité des Voyages et du Tourisme de 2015 du Forum économique mondial, publié en Suisse. Le rapport évalue le potentiel de chaque pays pour produire des bénéfices économiques et sociaux à travers le secteur touristique dans 141 pays. Le Brésil occupe la 28e place et le Mexique la 30e. Deux nations d’Amérique centrale sont aussi placées dans les 50 premiers pays du classement : la 34 e pour le Panama et la 42 e pour le Costa Rica.

6 mai – BOLIVIE – La Bolivie a invoqué l’autorité de la Cour internationale de justice l’ONU (CIJ) de La Haye pour régler le différend maritime avec le Chili, en assurant que ce dernier refuse de modifier le traité de Paix de 1904, signé par les deux pays à la fin de la guerre du Pacifique. La Bolivie accuse le Chili de ne pas vouloir négocier son accès souverain à la mer. Santiago maintient comme d’habitude que le CIJ ne détient pas la compétence pour juger cette affaire.

6 mai  HONDURAS – Le Honduras a ouvert le plus grand parc d’énergie solaire en Amérique latine et dans les Caraïbes. Avec une capacité de production de 100 mégawatts (MW) par an, et la possibilité, sur demande, d’atteindre une capacité de 140, ce complexe privé a commencé de fonctionner dans le village de La Llave, au sud du département de Valle. La nouvelle centrale photovoltaïque au Honduras dépasse celles du Chili et du Mexique, leaders dans ce secteur.

6 mai – CHILI – La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a demandé la démission de tous ses ministres, en vue d’un remaniement gouvernemental. Elle tente ainsi de reprendre la main dans un pays en crise, ébranlé par des scandales de corruption sans précédent, par le ralentissement de l’économie et par des catastrophes naturelles en mars et en avril dernier. La chute totale de son cabinet, toutefois, vise principalement le ministre de l’Intérieur, Rodrigo Peñailillo dont la démission est revendiquée depuis des semaines par le monde politique. Le 28 avril, la présidente avait annoncé qu’une réforme constitutionnelle serait engagée à partir de septembre. Les Chiliens auront attendu trente-cinq ans pour se doter d’une nouvelle constitution, remplaçant celle imposée par la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990). La réforme devra être approuvée par le Congrès, où la coalition gouvernementale de centre gauche dispose d’une majorité.

7 mai – SALVADOR – Plus de 49 organisations paysannes dans la région du café d’Usulután ont rassemblé leurs forces pour lancer le premier Observatoire citoyen du pays pour la défense de l’environnement et contre l’impunité qui concerne les entreprises et les sociétés multinationales. Pendant quatre ans, ces derniers ont parvenus à paralyser l’activité de trois entreprises, à promouvoir la création d’une unité sur l’environnement dans plusieurs mairies et, surtout, à produire un lien fort entre tous. « Nous sommes passés de l’état de victimes de notre pauvreté à celui d’acteurs de notre changement » a indiqué Germán Meléndez, leader paysan et membre de l’Observatoire.

7 mai – VENEZUELA-CUBA – La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) a publié son rapport annuel, et Venezuela et Cuba apparaissent encore dans le chapitre IV, celui de la « liste noire ». Les raisons pour lesquelles Cuba y est présent – l’île ne reconnaît pas la CIDH bien que celle-ci continue techniquement à être sous sa juridiction – et le Venezuela – qui pendant des années a dénoncé cet organisme – ont à peine varié malgré les événements intenses vécus dans les deux pays en 2014. Dans son examen de la situation cubaine, la CIDH reconnaît et salue le processus de normalisation de ses relations avec les États-Unis entamé le 17 décembre.

7 mai – MEXIQUE – L’un des cerveaux de l’enlèvement et de l’assassinat des 43 étudiants dans le sud du Mexique, a été arrêté dans un club de golf luxueux. Il s’agit de Salgado Francisco Valladares, qui était directeur adjoint de la police de la ville d’Iguala la nuit du 26 Septembre 2014, où il a donné l’ordre de kidnapper des garçons de l’école d’Ayotzinapa, selon l’enquête officielle. La police fédérale l’a arrêté à Cuernavaca, une ville à une heure de Mexico. Les familles des élèves nient toujours la version officielle et ont dit qu’ils ont la preuve que l’armée mexicaine est impliquée dans le massacre.

7 mai – ARGENTINE – Le gouvernement argentin intensifie sa guerre contre la Cour suprême. Cette bataille, avec des hauts et des bas, est devenu l’un des piliers de la politique de l’Argentine dans les derniers mois. En Argentine, comme aux États-Unis, les membres de la Cour suprême sont nommés à vie La Cour suprême est l’entité qui traite les questions les plus sensibles, comme les scandales de corruption, qui touchent par exemple la famille de la présidente, Cristina Fernández de Kirchner, ou du vice-président, Amado Boudou. Le gouvernement a maintenant repris sa bataille en visant le membre le plus faible de la cour: le doyen, Carlos Fayt, âgé de 97 ans. C’est un juriste très prestigieux et respecté en Argentine, mais, selon divers secteurs officiels, du fait son âge il n’est plus en mesure de continuer et le gouvernement a lancé une action de pression puissante pour le contraindre à démissionner.

8 mai – MEXIQUE – La société d’armement allemande, Heckler & Koch, a été accusée par le Bureau criminel des Douanes de Cologne d’avoir exporté de manière illégale plus de 4 700 fusils G-36 aux quatre États Guerrero, Chiapas, Jalisco et Chihuahua, en violation de la loi rigide qui règle l’exportation d’armes allemandes à des pays en conflit. Selon un rapport publié par le quotidien Süddeutsche Zeitung , les autorités ont constaté que la société, dont le siège est dans la ville d’Oberndorf, a pu exporter au Mexique entre les années 2003 et 2011 et avec le consentement des autorités allemandes 9 472 fusils. Dans le rapport final de la Police criminelle des douanes de Cologne on indique que les principaux responsables de Heckler & Koch « ont encouragé et, au moins, ont approuvé » les exportations illégales de leurs célèbres G-36 aux quatre États mexicains où la police est soupçonnée de coopérer avec les cartels de la drogue. Au moins cinq cadres supérieurs de l’entreprise devront répondre devant un juge à l’accusation d’avoir violé la loi de régulant les ventes d’armes de guerre et le commerce extérieur.

8 mai – COLOMBIE – En visite officielle, le président colombien Juan Manuel Santos se souvient des défis communs qui unissent son pays avec le Mexique et annonce une alliance stratégique avec le président Enrique Peña Nieto. Juan Manuel Santos a défendu le processus de paix que maintient son gouvernement avec la guérilla des FARC.Le président colombien a déclaré que parmi les accords conclus lors du dialogue, il y a l’engagement de la guérilla à abandonner ses liens avec le trafic de drogue et d’aider à la destruction des laboratoires et la détection des couloirs d’exportation.

8 mai BOLIVIE-CHILI – La phase préliminaire du différend maritime qui oppose la Bolivie et le Chili en raison de l’accès souverain au Pacifique, revendiqué par la Bolivie, a pris fin devant la Cour internationale de Justice de l’ONU (CIJ). La CIJ va répondre au cours de 2015, mais la dernière question du juge Owada Hidashi peut donner une tournure inattendue au différend. Il a demandé aux deux parties de clarifier précisément le terme « accès souverain à la mer, car ce n’est pas un concept accepté en droit international coutumier« . Clarifier ce point pourrait balayer le doute si le débouché maritime exigé par le gouvernement bolivien à leurs voisins chiliens modifierait ou non l’accord de 1904. La réponse des deux délégations doit être remise le 13 mai au siège de la CIJ à La Haye.

8 mai – BRÉSIL –  Lula da Silva a reconnu qu’il avait eu affaire avec « beaucoup de choses immorales et de chantage » au cours de ses années en tant que président du Brésil. « Ce fut la seule façon de gouverner » le pays, a déclaré le fondateur du Parti des travailleurs (PT) lors d’une réunion avec l’ex-président uruguayen José Mujica, selon le livre Un mouton noir au pouvoir, des journalistes Andrés Danza et Ernesto Tulbovitz. Lula a vécu la corruption dans son mandat avec « angoisse et un peu de culpabilité« , a déclaré José Mujica

8 mai – GUATEMALA – La vice-présidente Roxana Baldetti, marquée par de multiples affaires de corruption, a démissionné de son poste. Elle est impliquée dans le plus grand scandale politique du Guatemala depuis le retour à la démocratie en 1985. L’annonce a été faite par le président Otto Pérez Molina. Des milliers de Guatémaltèques ont célébré l’évènement bruyamment dans les rues de la ville. Le Congrès élira son successeur à partir d’une liste proposée par le président Pérez Molina.

9 mai – PÉROU – Une mobilisation sans précédent des étudiants en architecture exige de l’autorité métropolitaine un plan de développement urbain plutôt que des œuvres individuelles sans consultation. Manifestant pendant trois heures, environ 1 000 élèves des facultés d’architecture et d’urbanisme de la capitale péruvienne ont fait une marche pour une Lima planifiée. Ils ont exigé du maire de la ville Luis Castaneda d’annuler la construction d’un échangeur routier démarré sans études techniques et la construction d’une troisième voie sur la Costa Verde, dû au fait que cela réduit l’espace des plages.

10 mai – CUBA – Après avoir passé 55 minutes ensemble et seuls dans le Vatican, le président du Cuba, Raúl Castro, a déclaré qu’il avait remercié le pape François pour sa médiation dans le rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis et a admis être  » très impliqué par la sagesse, la modestie et toutes les vertus » de Jorge Mario Bergoglio. Raúl Castro et le pape François ont préparé la visite papale à Cuba, prévue pour septembre.

11 mai – URUGUAY – Le socialiste Daniel Martínez [photo] est devenu le nouveau maire de Montevideo après sa victoire écrasante dans les élections municipales et départementales uruguayennes.L’ingénieur de 58 ans a dépassé dans les votes sa coreligionnaire du Frente Amplio (FA), Lucía Topolansky – la femme de l’ancien président José Mujica -, laissant loin derrière les candidats de centre-droit.Mais le FA au pouvoir a perdu le département de Maldonado, un des plus riches du pays et n’a pas réussi à améliorer son implantation à l’intérieur du pays: le Parti national a remporté la plupart des 19 départements uruguayens, selon les données provisoires.

 Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie