Actualités


Les faits d’actualité du 24 au 30 août 2014

24 août – BOLIVIE –Malgré l’entrée en vigueur de mesures contre les violences sexistes, près de 100 femmes sont mortes dans la première moitié de l’année. Ce pays andin a les taux les plus élevés en Amérique en matière de violences physiques contre les femmes et la deuxième pour les violences sexuelles. L’Assemblée permanente pour les droits de l’homme (APDH) vient de demander au gouvernement du président Evo Morales de déclarer un état d’ »alerte nationale » à la situation dangereuse que rencontrent les Boliviennes, tandis que la délégation de l’ONU à La Paz considère qu’il est de « nécessité immédiate de trouver des mécanismes efficaces pour garantir et protéger les droits des femmes. »

24 août – PEROU –Un séisme de magnitude 6,8 sur l’échelle de Richter a affecté la population des six régions du Pérou, et a été centrée sur Cora Cora, région d’Ayacucho dans les hautes terres du sud, où des maisons ont été endommagées, a rapporté l’Institut national de la défense civile (INDECI).

25 août – AMERIQUE CENTRALELes dollars des migrants aux Etats-Unis soutiennent les économies d’Amérique centrale. Les Honduriens, les Salvadoriens et les Guatémaltèques qui ont fui aux États-Unis poussés par la pauvreté, les guerres civiles et la crise sociale en cours, ont envoyé au pays 12.300 millions de dollars en 2013. Les sommes que ces citoyens ont envoyées à leurs parents sont devenues des ressources clés pour les finances publiques des économies de leurs pays d’origine. Les envois de fonds sont passés de 11 650 millions en 2012 à 12,299 millions en 2013, selon les banques centrales des trois pays. Ce revenu équivalent à 10% du produit intérieur brut (PIB) au Guatemala, 16% au Salvador et 17% au Honduras.

25 août – BRESIL –Les détenus se sont rebellés dans un pénitencier de l’État brésilien du Paraná (sud du Brésil et de la frontière avec le Paraguay). Lors de la rébellion, quatre détenus sont morts, dont deux par décapitation, et deux gardes ont été gardés en otage. Les détenus se sont engagés à se rendre et à libérer les deux gardiens de prison après l’engagement du gouvernement de l’Etat de Paraná de transférer à d’autres prisons environ 800 prisonniers, selon le service de presse du secrétariat régional de la Justice et des Droits humain.

25 août – ARGENTINE –L’homme d’affaires mexicain David Martinez , propriétaire à hauteur 5% et membre du Conseil d’administration de la Banque Sabadell, a aussi investi beaucoup en Argentine, y compris dans les obligations d’État. David Martinez a annoncé qu’il échangeait ses obligations argentines qui paient des rendements aux Etats-Unis et au Royaume-Uni pour les autres qui sont payés à Buenos Aires, selon la proposition faite par la présidente Cristina Fernandez de Kirchner, pour éviter le blocage judiciaire des Etats-Unis pour recueillir ces actifs. Le principe de l’échange de la dette doit encore approuver le Congrès argentin, alors que le Nobel d’économie américain Joseph Stiglitz a conseillé aux investisseurs de l’accepter.

25 août – VENEZUELA –Le ministre vénézuélien de l’Energie, Rafael Ramirez, a déclaré que les bandes de contrebandiers soustraient tous les jours au fisc  l’équivalent de 100 000 barils de pétrole à travers d’innombrables sentiers qui traversent une frontière de plus de 2200 km et cela est infiniment plus rentable que cultiver la coca. Le transfert se fait en barges fluviales en forme de boîtes pleines de l’essence et des convois de camions qui tous paient au moment opportun une dîme à la Garde nationale, quintessence du corps de la corruption. Nicolas Maduro a ordonné de déployer, du crépuscule jusqu’à l’aube, 17.000 soldats, y compris l’armée et la garde nationale, pour lutter contre la contrebande.

25 août – PEROU –La révélation des antécédents civils et pénaux de 12 692 candidats (sur 104 000) aux élections régionales et locales présentés en octobre, était une initiative de l’Association civile Transparence , qui a développé une base de données appelée Verita après avoir examiné le currículum vitæ des 1 395 candidats qui avaient déclaré que des jugements définitifs. Sur les 104 000 candidats, 75 affrontent des procès pour corruption, deux pour trafic de drogue, deux pour terrorisme et un pour disparition forcée ; 345 autres ont des condamnations pénales actuelles et 871 ont été condamnés pour non paiements de pension alimentaire à des enfants. Jusqu’à présent, il n’avait jamais été discuté de la nécessité de corriger la loi électorale, mais la menace est que des délinquants font partie de l’Etat, on commence donc à envisager la possibilité de corriger cette loi.

25 août – HONDURAS –Les médecins honduriens ont défilé dans les rues de Tegucigalpa au siège de la présidence du pays pour protester contre la crise grave et généralisée de l’hôpital qui fonctionne avec seulement 25 % de l’effectif nécessaire. « La crise est si profonde que le système est sur le point de s’effondrer », selon un médecin hondurien. Le gouvernement de Juan Orlando Hernández a reconnu dans un rapport peu de temps avant l’événement, qu’il est « au courant que le système de santé du pays s’est effondré, en présentant leurs principales faiblesses dans la qualité des soins et l’approvisionnement en médicaments » et il a rappelé que le processus est dans une réforme «profonde» du secteur, avec des mesures disciplinaires et des sanctions.

26 août – MEXIQUE –Le gouvernement accuse l’exploitation minière Grupo Mexico de la pire catastrophe environnementale de l’histoire du secteur. Il l’incrimine d’être responsable du déversement de plus de 40.000 mètres cubes de sulfate de cuivre depuis la mine de Buenavista del Cobre, situé dans la ville de Cananea, Sonora, au nord-ouest du pays, jusque dans la rivière Sonora. Au moins 20.000 personnes ont été touchées, des milliers d’hectares de cultures et du bétail ont été perdus. L’étendue des dommages n’a pas encore été calculée, mais ils pourraient facilement atteindre des dizaines de millions de dollars.

26 août – BRESIL –Surprise de la campagne à l’élection présidentielle brésilienne d’octobre, Marina Silva, candidate du Parti socialiste brésilien (PSB, centre-gauche), a tenu tête à une présidente Dilma Rousseff (PT, gauche)  sur la défensive, lors du premier débat télévisé de la campagne entre les sept candidats. Cette femme noire de 56 ans, écologiste, fervente chrétienne évangélique hostile à l’avortement, est apparue très à l’aise durant les trois heures de ce débat. Ce premier débat télévisé, organisé à 40 jours du premier tour du 5 octobre, est intervenu quelques heures après la publication d’un deuxième sondage en quelques jours la donnant victorieuse face à Dilma Rousseff au second tour.

27 août – CHILI-PEROU – La marche convoquée par l’Association Patriotique péruvienne vers la frontière avec le Chili, qui visait à entrer dans ce qui s’appelle triangle terrestre dont le Pérou revendique la souveraineté., s’est produite sans incident majeur : la police péruvienne a empêché qu’environ les 50 manifestants atteignent leur objectif, suite aux mesures du ministre de l’Intérieur lui-même, Daniel Urresti, qui était arrivé à la ville de Tacna pour observer l’avance de la manifestation et demander de la prudence à ses compatriotes. Cette initiative a de nouveau tendu les relations entre le gouvernement de Michelle Bachelet et d’Ollanta Humala. L’Association patriotique n’a pas l’intention de suspendre l’activité qui vise à faire valoir les droits de souveraineté sur ce territoire.

27 août – AMERIQUE LATINE –Le surpeuplement des prisons dans la région atteint des niveaux critiques selon un rapport publié par la Fédération américaine du Médiateur (FIO), un organisation qui regroupe 20 médiateurs, les procureurs et les commissions des droits de l’homme. Dix pays de la région ont une capacité pénale dépassant les 200%. L’entassement et la surpopulation produisent l’augmentation de la violence, la saturation des services de santé et l’usure de la coexistence entre les prisonniers, entre d’autres effets.

28 août – ARGENTINE – La grève générale a paralysé le transport et le commerce à Buenos Aires. Trois des cinq syndicats, les trois identifiés en opposition au gouvernement péroniste de Cristina Fernández de Kirchner, ont organisé une grève avec piquets de grève sur les routes pour protester contre la crise économique qui frappe le pays. Les trains et des lignes de métro ont adhéré à la protestation, mais les bus circulent normalement.

28 août – BRESIL –La police fédérale brésilienne a annoncé le démantèlement dans l’État de Pará (nord du pays), de la plus grande « bande des destructeurs de la forêt amazonienne » ceux qui avaient hypothétiquement envahi d’énormes extensions de terres publiques, où ils avaient brûlé ce qui est le bocage, ils les avaient coupées en parcelles et ils les avaient illégalement vendues à des fermiers et à des agriculteurs. Les chercheurs ont évalué à quelques 174 millions d’euros les dommages causés à l’environnement. La destruction des poumons de la terre a augmenté de 28% l’an dernier, selon Greenpeace.

28 août – CUBA –L’Union européenne et Cuba ont clos sur des « progrès significatifs » le deuxième cycle de négociations par la signature de leur premier accord bilatéral. Les délégations ont commencé des négociations en avril à Bruxelles et se réuniront à nouveau au début du mois de décembre à La Havane pour discuter du chapitre économique de l’alliance. L’accord résultant remplacera la soi-disant position commune, adoptée unilatéralement par l’UE en 1996 à la demande du gouvernement de José María Aznar et catégoriquement rejetée par le gouvernement cubain. L’Europe travaille avec l’idée de conclure les négociations tout au long de l’année prochaine.

28 août – ARGENTINE –Plus de 400 banques, investisseurs et émetteurs de dette réunis dans l’Association Internationale de Marché des capitaux (ICMA) annoncent aux USA qu’ils ont décidé d’un nouveau cadre pour la restructuration des passifs des pays, « dans une tentative pour éviter que se répètent des conflits comme celui qui a poussé à l’Argentine en défaut de paiement² », comme l’a anticipé Financial Times. Les organismes financiers ont commencé à discuter de ce régime avec le département du Trésor des USA après avoir reçu le refinancement de la dette de la Grèce en 2012, le plus grand dans l’histoire, sur 460 000 millions d’euros. L’association ICMA attend des gouvernements qu’ils acceptent les nouveaux formats de contrat pour les futurs problèmes de la dette de titres d’État, selon le Financial Times.

28 août – COLOMBIE – Un couple de lesbiennes a gagné une grande bataille pour la communauté LGTB (groupe de lesbiennes, gais, transsexuelles et bis-sexuées) en Colombie. La Cour constitutionnelle, avec six voix pour et six contre, a approuvé que l’une adopte la fille naturelle de sa compagne avec qui elle vit depuis 2005.  La décision ouvre la porte pour que, à partir de maintenant, les couples de même sexe puissent adopter si l’un(e) des deux est le père ou la mère biologique du mineur et si celui qui veut adopter forme un couple stable. Il s’agit d’une décision historique pour les droits de la communauté gay et leurs enfants

28 août – AMERIQUE LATINE –Le Rapport mondial sur le développement humain 2014 du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), intitulé Soutenir le Progrès Humain : Réduire des Vulnérabilités et Construire des Résistances, sorti en juillet de cette année, dit que plus de 56 millions de personnes ont quitté la pauvreté en Amérique latine entre 2000 et 2012. Mais la majorité fait face encore au risque de retourner à la misère en cas de crise ou d’adversité. Il y avait 190 millions de pauvres en 2000 ; en 2012 a été réduit à 134 millions.

29 août – COSTA RICA –Il est le deuxième pays d’Amérique latine avec le taux de natalité le plus faible et a déjà pris le chemin européen. Son taux de fécondité est de 1,7, selon la Commission économique pour l’Observatoire démographique Amérique latine (CEPAL), affilié à l’Organisation des Nations Unies. C’est l’indicateur du nombre moyen d’enfants qu’une femme en âge de procréer au Costa Rica, une valeur dans le sous-continent que dépasse à lui seul celui de Cuba, avec 1,5. On voit déjà les effets dans les régimes de pensions, parce que le nombre de pensionnés grandit trois fois plus rapidement que la quantité de cotisants et il est à craindre que dans 25 ans le fonds public de la Caisse costaricienne de l’Assurance Sociale soit insuffisant.

30 août – NICARAGUA – L’avertissement des autorités sur le danger de glissements de terrain sur la colline « El Comal » dans la région nord des Caraïbes du Nicaragua, n’a pas convaincu des mineurs artisanaux qui pour gagner leur vie sont allés creuser dans une mine d’or située dans la colline, où plusieurs dizaines d’hommes ont été ensevelis. Les responsables locaux disent que deux mineurs ont pu quitter la mine après l’avalanche. Les sauveteurs ont réussi à sauver 20 mineurs. Selon les premiers rapports d’un groupe de personnes prises au piège par le glissement de terrain provoqué par de fortes pluies ils étaient 29 personnes, il y a donc neuf personnes toujours portées disparues.

30 août – CHILI –La Justice chilienne enquête sur l’enlèvement de trente nourrissons dans les hôpitaux publics au Chili pendant les années 70 et 80 qui ont principalement touché des mères et des couples très jeunes et modestes. Les enfants ont été donnés pour mort après la naissance et, au moyen de mensonges et sans papier officiel, des fonctionnaires de la santé les ont livrés à des familles reçues, dans certains cas avec aide de religieuses et de prêtres. Le complot a été découvert en avril par une publication du Centre pour le journalisme de recherche (CIPER), qui a signalé la participation du prêtre Gerardo Joannon des Sacrés Cœurs dans les adoptions illégales dans les années 70 et 80. Le religieux est largement connu dans l’élite de Santiago et, comme une enquête ecclésiastique l’a déterminée plus tard, il a joué un rôle crucial dans les deux cas. Le prêtre a demandé à la congrégation un acte de réparation pour les victimes et lui a ordonné de se rendre en Espagne pour un « soutien psychologique et spirituel. » Le juge Mario Chariot, cependant, a empêché son départ du Chili et l’a interrogé une deuxième fois devant le tribunal.

Guy MANSUY