PRIX NATIONAL AU CHILI

Antonio Skármeta primé


Antonio Skármeta obtient le Prix national de Littérature au Chili.

Le jury officiel du Prix national de littérature 2014, présidé par le ministre de l’Éducation Nicolás Eyzaguirre, a décerné le principal prix des lettres du Chili à l’écrivain Antonio Skármeta. Les autres auteurs candidats étaient Poli Delano, Germán Marín, Jorge Guzmán et Pedro Lemebel. Ce dernier était le candidat le plus populaire de la calle letrada (« la rue lettrée ») ou de la cuneta iletrada (« le trottoir illettré »), comme le dit le même Lemebel. Antonio Skármeta est venu en France en 2008 invité par le festival Belles Latinas.

Intellectuel de gauche, ancien membre du MAPU (Movimiento de Acción Popular Unitaria), partisan de Salvador Allende, pendant les années de l’Unité populaire, Antonio Skármeta doit quitter le pays après le coup d’État de 1973. Son exil, commencé en Argentine se déroule surtout à Berlin-Ouest, jusqu’en 1989. Il revient au Chili en 1990, après le retour de la démocratie.

En Allemagne il a reçu, en 1975, la bourse du Programme des Arts de l’Académie grâce à laquelle il a pu écrire son premier roman Soñé que la nieve ardía. À partir de 1979,  il a travaillé pendant trois ans en tant que professeur dans l’Académie de cinéma et télévision de Berlin. En Allemagne, il a écrit en 1985 Ardiente paciencia. Cette œuvre a connu un grand succès et a été traduite dans une trentaine de langues, adaptée au cinéma et au théâtre. Le  compositeur mexicain Daniel Catán a créé un opéra inspiré de ce livre présenté à l’opéra de Los Angeles sous le titre Il Postino, avec Plácido Domingo dans le rôle de Pablo Neruda. Il a obtenu pour La Noce du poète  le Prix Médicis étranger, en 2001 et de son livre Une ardente patience a été tiré le film Le Facteur avec Philippe Noiret en 1994.

Auteur de scénarios pour le cinéma et la télévision, il obtient le Grand Prix du festival de Biarritz, en septembre 1983, pour Ardente patience (réalisateur et scénariste). Ardent défenseur des droits de l’homme et de la justice sociale, il est nommé ambassadeur du Chili à Berlin, au retour de la démocratie au Chili, de 2000 à 2003. Il a reçu le Prix du livre de jeunesse sur la tolérance, décerné par L’UNESCO, en 2002, grâce à l’album de littérature de jeunesse La rédaction, puis le Prix Planeta pour El baile de la Victoria en 2003. Il a été décoré Chevalier des Arts et Lettres par le Ministère de la Culture en France. Réalisateur de cinéma il a filmé des documentaires et des long métrages pour lesquels il a obtenu des prix dans les festivals de Huelva, Bordeaux et Biarritz.

 Olga BARRY

  • Parmi ses œuvres en français : Un père lointain  (Grasset, 2010) /  Neruda par Skarmeta  (Grasset, 2006) / La Fille et le Trombone  (Grasset, 2006) / Le ballet de la victoire  (Grasset, 2005) /Une ardente patience (Le Seuil, 1996) /Le livre dont a été tiré le film Le facteur (Il Postino), réalisé par le Britannique Michael Radford (1996). /La noce du poète, (Grasset, 2001). /T’es pas mort, (Le Seuil, 1982) /Le cycliste de San Christobal, (Le Seuil, 1984). /Beaux enfants, vous perdez la plus belle rose (Gallimard)…
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie