CINÉMA EN FÉVRIER

Des films latinos en salle


De nombreux films de qualité au cinéma en février 2014

Si janvier n’avait vu aucune sortie de films latinos, il n’en sera pas de même de février. En effet, avant les nombreux festivals de mars (pourquoi mars d’ailleurs?) de Rennes à Toulouse, de Villeurbanne à Marseille, en passant par Pau, Pessac et Paris, cinq films et une reprise arriveront sur les écrans.

D’abord le mercredi 12 février sera l’occasion de voir le plus gros succès argentin de l’an passé Hypothèses d’Hernán Goldfrid avec Ricardo Darín en spécialiste de droit pénal qui est convaincu que l’un de ses meilleurs élèves est l’auteur d’un meurtre brutal ayant eu lieu à la Faculté de droit. Déterminé à découvrir la vérité, il se lance dans une enquête qui va peu à peu devenir une obsession. À la même date sortira le film brésilien de Marcelo Gomes Il était une fois Véronica, sur une jeune femme pleine de vie, jouée par Hermila Guedes, qui multiplie les rencontres amoureuses et les expériences sexuelles. Récemment diplômée en psychologie, elle se voit confier un poste à l’hôpital public de Recife.

Le 19 février on pourra découvrir le film chilien de Sebastián Lelio Gloria, une femme divorcée de longue date qui est bien décidée à défier la solitude. Libre d’esprit, elle passe sa vie de fêtes de célibataires en fêtes de célibataires, à la recherche de la satisfaction d’un soir qui amène souvent son lot de déception et de vide… Paulina García a obtenu le prix d’interprétation à Berlin 2013 pour son rôle. Le 12 encore, on pourra revoir sur quelques écrans le magnifique film brésilien de Leon Hirszman São Bernardo réalisé durant la dictature en 1972, mais qui attendra 1987 pour être vu en France. C’est l’adaptation du roman de Graciliano Ramos.

Enfin le 26 sortira Les bruits de Recife de Kleber Mendoza Filho. Recife, capitale de l’état du Pernambouc avec 3,7 millions d’habitants est la cinquième agglomération du Brésil mais on ne la voit que rarement au cinéma. Le film se passe dans un quartier de classe moyenne de la zone sud de la ville perturbé par l’arrivée d’une société de sécurité privée. La présence de ces hommes est source de tranquillité pour certains et de tension pour d’autres, dans une communauté qui semble avoir beaucoup à craindre car elle vie dans une bulle toujours fermée. Un film à découvrir absolument ! Les français Gildas Nivet et Tristan Guerlotté ont réalisé dans l’Amazonie péruvienne un documentaire El Gran Dragón qui donne la parole tant aux jeunes chamans de la forêt qu’aux scientifiques étudiant la bonne utilisation qui pourrait être faite de la médecine naturelle. Le film se penche notamment sur une plante hallucinogène, l’ayahuasca. La médecine traditionnelle se propose de l’utiliser pour ses propriétés curatives mais les chamans s’en servent également lors de rituels. Le dragon n’est autre que celui qui transporte au fil de l’histoire les connaissances de chacun, à sauvegarder de la mondialisation.  Nous ferons la critique de ces films dans les semaines à venir. Bons films !

Rappelons également qu’en ce moment se déroule jusqu’au 8 février le Festival de Court-métrage de Clermont-Ferrand, le plus important consacré aux courts et qui proposera dans sa section internationale une dizaine de films latinos. C’était un film mexicain Para armar un Helicoptero qui avait obtenu le grand prix international. Toute la programmation sur le site du festival de Clermon-Ferrand.

 Alain LIATARD

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie