Actualités


Semaine du 28 Oct.–2 Nov. 2013

28 Octobre – BRÉSIL – En raison de la croissance économique et de l’arrivée de grandes sociétés étrangères dans le pays, le Brésil a besoin de  main d’œuvre. Le pays recherche des jeunes diplômés en administration des affaires (MBA). La main-d’œuvre qualifiée manque gravement aux entreprises brésiliennes dans des secteurs tels que la banque, l’industrie et l’aviation civile. Le Brésil a axé ses recherches principalement sur l’Europe ainsi que sur d’autres pays d’Amérique Latine. La présidente Dilma Rousseff a déjà commencé à envoyer des étudiants brésiliens dans les meilleurs établissements d’enseignement supérieur du monde pour qu’ils disposent d’une formation de qualité. L’objectif du gouvernement est de doter quelques 100000 étudiants de bourses à la mobilité.

28 Oct. – ÉQUATEUR – Le président de l’Ecuarunari (Le Mouvement des Indigènes de l’Equateur en kichwa), Carlos Pérez Guartambel, et le directeur de Human Rights Watch pour les Amériques(HRW), José Miguel Vivanco, ont tous deux dénoncé à Washington les effets de la nouvelle réglementation régissant la liberté d’association en Equateur que le gouvernement a approuvé par décret. Celle-ci entraine des restrictions à la participation pour la société civile. Une telle mesure, pour les militants, témoignerait d’une dérive autoritaire du président Rafael Correa.

28 Oct. – CHILI – Un tribunal chilien a condamné à la prison à  perpétuité Patricio Ahumada âgé de 25 ans. Raul Lopez et Alejandro Angulo âgés respectivement de 25 et 26 ans ont eux aussi été condamnés à  15 ans de prison. Fabian Mora, 20 ans, a écopé d’une peine de sept ans. Ces condamnations font suite à  l’acte homophobe à l’encontre de Daniel Zamudio, un jeune homme de 24 ans. Ce dernier est décédé en mars 2012 suite à  24 jours d’agonie. Depuis ce drame, le jeune homme est devenu le plus grand symbole de la lutte contre l’homophobie dans le pays. Quatre mois après le crime, la loi Zamudio,  une loi anti-discrimination, a été adoptée.

29 Oct. – ARGENTINE – Après quatre années de litige judiciaire, la Cour Suprême de Justice (plus haute juridiction) a reconnu la constitutionnalité de la loi sur les médias. Cette dernière  exige du plus grand conglomérat argentin, Clarín, ainsi que de 20 autres groupes, de se départir de plusieurs sociétés. Cette décision est une victoire pour le gouvernement de Cristina Fernández.

30 Oct. – MEXIQUE – La réforme fiscale présentée par le président mexicain Enrique Peña Nieto  qui vise à augmenter les recettes de 2014 par la mise en place de nouveaux impôts, a été approuvée par le Sénat avec les voix du PRI, du Parti vert du Mexique, de la Nouvelle Alliance et des sénateurs du Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche) à 73 voix pour et 50 contre – le Parti d’action nationale (PAN, droite) et certains sénateurs du PRD – sur un total de 128 sénateurs. Cette approbation est un nouveau triomphe pour le président qui impose sa troisième grande réforme après moins d’un an passé au pouvoir.

31 Oct. – PÉROU – Le président du Conseil des Ministres, Juan Jiménez, a renoncé à son poste dans le gouvernement du président Ollanta Humala. Le nouveau président du Conseil des Ministres du Pérou, Cesar Villanueva, ancien président régional de San Martín, a prêté serment en compagnie de Jaime Saavedra, nouveau ministre de l’Éducation. Il s’agit du quatrième premier ministre en 27 mois dans le  gouvernement d’Ollanta Humala. Les premières réactions politiques à la nomination de Villanueva ont été favorables.

31– MEXIQUE – Après la réforme du code pénal sur le pardon, approuvée par le Congrès, le gouvernement mexicain a ordonné la libération immédiate de l’enseignant tzotzil Alberto Patishtan Gómez  [photo]. Ce dernier a été emprisonné pendant 13 ans au Chiapas après avoir été  reconnu coupable du meurtre de sept policiers. Son procès avait été marqué par de nombreuses irrégularités. La nouvelle est parvenue à Alberto Patishtan, actuellement hospitalisé à Mexico, où il est traité pour une tumeur au cerveau qui s’est développée en prison. L’enseignant de 42 ans qui est devenu une icône des droits des pauvres et des illettrés – qui remplissent les prisons mexicaines -, a déclaré une fois libre « Ils ont voulu mettre fin à mon combat, mais ils l’ont multiplié ».

1er Nov. – NICARAGUA – Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a envoyé à l’Assemblée nationale du pays  un amendement à la Constitution pour supprimer un obstacle juridique dont il voulait se débarrasser de depuis 2007, lors de son retour au pouvoir. Le projet consiste à supprimer l’interdiction qui empêche  un président d’être réélu plus de deux fois. Cette réforme garantirait à Daniel Ortega une réélection indéfinie.

2 Nov. – CHILI – La Cour inter-américaine des droits de l’homme (CIDH) a condamné le gouvernement chilien pour son retard dans les enquêtes concernant les actes de torture qu’a subi Leopoldo Garcia Lucero, arrêté le 16 Septembre 1973, cinq jours après le coup d’État du général Augusto Pinochet contre le président démocrate Salvador Allende. En outre, la Commission a fixé une indemnité de  20 000 £ (23 000 euros) pour « dommage moral occasionné, déni de justice et réparation appropriée ». Leopoldo García Lucero, 80 ans, est définitivement invalide suite à la torture qu’il a subie pendant sa détention. Il est la première victime qui a survécu à  la violence de la dictature et qui obtient un jugement en sa faveur.

Guy MANSUY

 
 

Articles par mois

Articles par catégorie