Chronos

Actualités


La semaine du 14 au 20 octobre 2013

14 – PARAGUAY – RECENSEMENT

Selon le recensement des populations indigènes réalisé l’an dernier, la population de la communauté Guarani a augmenté de 30% dans la décennie de 2002 à 2012 et représente près de 2% de la population totale du pays. Au niveau de la région ouest de la capitale Asunción, plus de 13% de la population, soit environ 80.000 personnes, est indigène, ce qui les met dans une situation défavorable pour les indicateurs de  pauvreté et d’exclusion, selon une analyse de la Banque mondiale. Dans le cadre du Programme de développement rural durable (Proders), promu conjointement par le ministère de l’Agriculture et de la Banque mondiale, une aide profite à quelque 40 communautés autochtones, répartis entre les départements de San Pedro et Caaguazú, à l’ouest d’Asunción.

14 – MEXIQUE – ÉPIDÉMIE

Une épidémie de choléra qui est apparue il y a deux semaines dans l’État d’Hidalgo, dans le centre du Mexique, s’est propagée aux États de Veracruz, de Mexico, de San Luis Potosi et du district de Mexico avec 159 cas et un décès détectés, a rapporté le ministre de l’Intérieur, Miguel Angel Osorio Chong. La souche correspond à la « souche hautement contagieuse apportée d’Haïti », a déclaré le professeur de biotechnologie à l’Institut Technologique de Monterrey, Rodrigo Muñoz Balam Soto.

15 – BRÉSIL – PRÉSIDENTIELLE

La Présidente Dilma Rousseff et l’écologiste Marina Silva, les deux candidates qui selon les sondages recueillent le plus de voix à l’élection présidentielle de l’année prochaine, se sont affrontées dans un duel verbal sur l’état de l’économie brésilienne, ce qui a été considéré comme le coup d’envoi de la campagne électorale. Convaincues qu’à la fin, ce sera l’économie qui décidera de l’élection, les deux ont ouvert un débat sur le sujet.

15 – MEXIQUE – AVORTEMENT

L’État de Morelos pourrait devenir la deuxième entité du Mexique où l’avortement libre est légal. Lors de sa participation au troisième Congrès latino-américain juridique sur les droits reproductifs, le secrétaire du gouvernement local, Jorge Messeguer, a déclaré que le gouvernement de l’État « ne va pas criminaliser toute femme qui, pour diverses raisons, a eu un avortement ». Jusqu’à présent, le district fédéral est la seule institution fédérale dans le pays qui le permet.

16 – MEXIQUE – RÉFORME FISCALE

La réforme fiscale, la plus importante que le président Peña Nieto ait lancée, a surmonté son dernier obstacle majeur avec le soutien de la gauche. Même si la Chambre des députés n’a pas approuvé la proposition – ce qui ne devrait pas poser beaucoup de problèmes – l’ensemble des mesures a obtenu à l’approbation de la Commission des finances et du Crédit public avec les voix des représentants du PRI et du PRD contre celles du PAN. Mais le projet initial a subi des changements substantiels et le PRI a dû faire des concessions aux deux principaux partis d’opposition pour la mener à bien.

17 – CHILI – ONU

Par 186 voix pour et cinq abstentions, le Chili a été élu pour remplacer le Guatemala en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période allant du 1er janvier 2014 au 31 décembre 2015. Le vote a eu lieu à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, où, outre le Chili, ont été choisi  l’Arabie Saoudite, le Tchad, la Lituanie et le Nigeria pour remplacer l’Azerbaïdjan, le Maroc, le Pakistan et le Togo.

17 – COLOMBIE – JUGEMENT

La Cour constitutionnelle de Colombie a confirmé le jugement qui, il y a trois ans,  avait destitué et interdit pendant 18 ans à l’ancienne sénatrice libérale Piedad Cordoba [photo] de se représenter, ce qui équivaut, en pratique, à sa mort politique. En 2010, le procureur général l’avait accusée d’outrepasser les droits de ses fonctions lorsque, en 2007, elle a été autorisée par l’ancien président Álvaro Uribe à  servir de médiateur dans la libération de plusieurs policiers, politiciens et otages militaires avec les FARC.

17 – CHILI – MANIFESTATION

Des dizaines de milliers d’étudiants, lycéens et professeurs du public ont de nouveau marché à Santiago, pour réclamer un enseignement public gratuit et de qualité, à un mois jour pour jour de l’élection présidentielle au Chili. Cette manifestation, la sixième du genre depuis le début de l’année, a rassemblé 18.000 personnes selon la police et 50.000 selon ses organisateurs. Dans son programme électoral, l’ex-présidente socialiste Michelle Bachelet propose, si elle est élue, de lancer une réforme instaurant la gratuité des études universitaires d’ici à six ans. De son côté, Evelyne Matthei, sa concurrente de droite, semble privilégier la ligne suivie par l’actuel gouvernement, visant à faciliter les crédits étudiants sans remettre en cause un système à deux vitesses hérité de la dictature.

18 – VENEZUELA – CENSURE

Le président Nicolás Maduro a ordonné la mise en prison des responsables du journal 2001, l’une des têtes du groupe d’édition de Armas, pour avoir informé des problèmes récurrents d’approvisionnement. Le président a franchi une ligne jamais traversée par son mentor, ni par les gouvernements civils entre 1958 et 1998. Jusqu’à présent, personne n’avait ordonné « la peine maximale possible ».

18 – COLOMBIE – OCTOBRE NOIR

La guérilla colombienne des FARC a multiplié ses attaques alors que les discussions avec le gouvernement avancent lentement à Cuba. Les FARC les ont appelées l’ »Octobre noir », une opération qui cherche à démontrer sa puissance militaire. Le gouvernement du président Juan Manuel Santos responsabilise la guérilla de cette lenteur des négociations et l’accuse de mettre sur la table de négociation des affaires qui ne faisaient pas partie de l’agenda de paix.

19 – MEXIQUE – ASSASSINAT

Le militant mexicain et chef de l’Organisation paysanne de la Sierra du Sud (BSCA) Rocio Mesino a été assassiné dans la communauté Mexcaltepec, dans la municipalité du Guerrero Atoyac de Alvarez. Rocio Mesino a été abattu alors qu’il coordonnait une réunion d’aide pour les victimes touchées par les tempêtes et la réhabilitation de l’un des ponts endommagé par les pluies qui ont frappé la région il y a plus d’un mois.

20 – AMÉRIQUE LATINE – SOMMET IBÉRO-AMÉRICAIN

Au Panama s’est tenu le 23ème sommet ibéro-américain. Jadis réunion annuelle prisée entre les pays latino-américains et les trois nations de la péninsule ibérique, à savoir l’Espagne, le Portugal et l’Andorre, le sommet semble aujourd’hui avoir perdu de sa superbe. Le contexte mondial a changé depuis ses débuts dans les années 1990. C’est maintenant l’Espagne qui espère tirer un maximum de profits de ces sommets ibéro-américains. Cette année, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement n’ont même pas fait le déplacement. Parmi les absents, les présidentes du Brésil et de l’Argentine, ceux du Chili, du Pérou ou encore de l’Uruguay et du Venezuela. La preuve évidente de cela est que le seul projet de décision approuvé par les dirigeants des 22 pays participants a été d’espacer les réunions pour les rendre biennales de manière qu’elles alternent avec des rendez-vous en UE et en Amérique latine.

Guy MANSUY