Une «semaine» de 365 jours

Les Amériques à l'honneur


De multiples initiatives au-delà de la «semaine» de l’Amérique latine et des Caraïbes en France

Du 25 mai au 10 juin 2018, pour la cinquième année consécutive et sous l’impulsion du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, se tient la «semaine» de l’Amérique latine et des Caraïbes en France. Revenons sur l’histoire de cette initiative et profitons de cette occasion pour rendre hommage aux différentes institutions et organisations culturelles, telles que les Nouveaux Espaces Latinos, qui fourmillent tout au long de l’année pour enrichir le dialogue franco-latino-américain.

Photo : Présidence de la République

En France, en 2011, sous l’impulsion de l’ex-sénateur Jean-Pierre Bel, le 31 mai a été désigné comme date officielle de la «journée» nationale consacrée à l’Amérique latine. Quatre ans plus tard, le 4 juin 2015, le président François Hollande a tenu un discours à l’Élysée lors de la réception offerte à l’occasion de la semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, dans lequel il souligne les liens entre la France et l’Amérique latine. «Notre proximité est due à l’histoire mais également à la géographie. C’est peu connu, y compris de mes compatriotes, la France, à travers ses collectivités des Antilles mais aussi la Guyane, fait partie de l’Amérique. Nous avons une longue frontière. La plus longue frontière de la France est en effet avec le Brésil et le Suriname. Je ne dis pas cela pour minimiser la relation forte que nous avons avec nos amis allemands ou espagnols mais c’est ainsi. […] Nous voulons aussi que la France fasse pleinement partie du continent latino-américain parce que nous portons des valeurs communes : valeurs d’indépendance, d’émancipation, de culture, de diversité, d’exception également pour nos langues que nous voulons offrir au monde. Nous voulons également que les défis de la planète, en particulier celui du réchauffement climatique, soient abordés ensemble

Bien que l’on parle de «journée» ou de «semaine» de l’Amérique latine, la présence du continent latino-américain est permanente en France. De nombreuses structures culturelles et associatives dont les moyens sont parfois très limités mais qui regorgent d’une force et d’une réactivité à toute épreuve, créent des événements dans le but de faire connaître la grande variété des expressions latino-américaines qu’elles soient cinématographiques, littéraires, musicales, photographiques ou encore théâtrales. Soulignons également les initiatives bilatérales, telles que le programme France-Colombie mis en place pour l’année 2017, qui se développent sur le plus long terme.

Cette semaine est aussi l’occasion d’adresser un clin d’œil à la Maison de l’Amérique latine de Paris, fondée en 1946 dans le sillage de la Résistance, sous l’impulsion du général de Gaulle et du ministère des Affaires étrangères et présidée depuis par Alain Rouquié, ancien ambassadeur de France au Salvador, au Mexique et au Brésil et directeur des Amériques et Caraïbes au ministère des Affaires étrangères. Haut lieu de la culture latino-américaine en France, cet espace culturel a fêté ses 70 ans en octobre 2016. À cette occasion, un numéro spécial du Monde, a été édité, comprenant une centaine de pages, sous le titre L’Amérique latine de A à Z. Aujourd’hui encore, le site web et la riche programmation culturelle de cette maison font d’elle un lieu incontournable des expressions latinos en France.

De son côté, depuis sa fondation en 1984 à Lyon, les Nouveaux Espaces Latinos n’ont jamais cessé de rayonner : une revue distribuée à l’échelle nationale, un site web dont la newsletter hebdomadaire diffuse les actualités du continent, et quatre festivals annuels aux programmations riches et créatives. Par ailleurs, toutes les mutations nécessaires ont été apportées à la structure pour en garantir la pérennité : on pense notamment au développement quotidien de toute la partie numérique qui a permis la création d’un réseau d’internautes et qui a donné lieu à la trimestrialisation de l’édition papier qui propose à présent davantage d’articles thématiques autour de la culture et des idées. L’implication quotidienne de bénévoles dévoués, depuis tant des années, témoigne vivement de la place que prend l’Amérique latine en France, où des réseaux se tissent pour véhiculer la flamme de sa présence.

Bien entendu Lyon et Paris ne sont pas isolées. Partout en France, de nombreuses villes manifestent régulièrement leur intérêt pour l’Amérique latine qui connaît désormais plusieurs temps forts tout au long de l’année. Le mois de mars, par exemple, laisse place aux festivals de cinéma latino-américains aux publics toujours plus nombreux. Pendant la période estivale, de nombreux évènements (on pense notamment au festival d’Avignon) convient des artistes du monde entier. La liste est longue, mais désormais, grâce aux technologies de la communication, les programmations culturelles autour de l’Amérique latine sont accessibles à tous.

En 2015 à l’Élysée, devant un parterre de représentants de la communauté franco latino-américaine, M. François Hollande terminait son discours par un vœu : «Voilà […] la signification que je voulais donner à cette Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes. Une semaine où les relations entre la France et votre continent sont portées à leur niveau d’excellence. Une semaine où nous multiplions les initiatives. Une semaine que nous aurions envie de prolonger pendant les 51 autres. Mais nous voulons aussi – et nous y sommes prêts – que chacun de vos pays puisse consacrer une semaine à la France et, pour commencer, un jour, un jour et une nuit. Nous en serions très heureux. Vive l’Amérique latine et vive la France !»

Januario ESPINOSA

  • Le discours complet, les photos ainsi que l’historique de La Semaine sont en ligne sur notre site. ICI
 
 

Articles par mois

Articles par catégorie