La personnalité de la semaine

L'Équatorien Lenín Moreno


Semaine du 28 septembre au 4 octobre 2016

Mercredi 28 septembre  ǀ ARGENTINE  ǀ  Pour la quatrième fois, la justice argentine déclare que les accusations du juge Alberto Nisman contre l’ancienne présidente Cristina Kirchner et son ministre des Affaires étrangères, Héctor Timerman, comme quoi ils avaient voulu protéger des diplomates iraniens accusés d’avoir fait sauter une bombe dans une mutuelle juive en 1994, n’apportent aucune preuve. Pour la quatrième fois, elle recommande d’archiver la plainte déposée par la famille du juge et des secteurs de droite.

Jeudi 29 septembre  ǀ CUBA-USA ǀ  Après 50 ans d’absence diplomatique des États-Unis à Cuba, le président Barak Obama nomme Jeffrey DeLaurentis comme ambassadeur à Cuba. Il fut ambassadeur aux Nations unies et conseiller politique à l’ambassade en Colombie avant d’être responsable des intérêts US à Cuba.

Vendredi 30 septembre  ǀ BRÉSIL ǀ  Alors que les élections municipales approchent, plusieurs candidats à la mairie ont été assassinés. C’est le cas de José Gomes da Rocha, candidat à la mairie de Itumbiara, État de Goias, et de Marcos Vieira de Souza, candidat à Portela, près de Rio de Janeiro.

Samedi 1 octobre  ǀ ÉQUATEUR ǀ  Le président Rafael Correa annonce que le candidat du Parti Alianza Pais  lors des élections présidentielles de février 2017 est Lenín Moreno, 63 ans, diplômé en administration publique, ancien vice-président et paraplégique, ce qui l’oblige à se déplacer en chaise roulante. Il avait été nommé comme candidat au Prix Nobel de la Paix en 2012. Le candidat à la vice-présidence sera Jorge Glas, l’actuel vice-président, qui avait remplacé Moreno en 2013.

Dimanche 2 octobre  ǀ GUATEMALA-HONDURAS ǀ  Le Ministère public hondurien enquête sur l’achat d’une résidence luxueuse à Pristine Bay près de Roatan par l’ancienne vice-présidente du Guatemala, Roxana Baldetti. Celle-ci avait dû démissionner de son poste en même temps que l’ancien président Otto Pérez Molina, pour  cause de corruption.

Lundi 3 octobre  ǀ COLOMBIE ǀ Victoire du non à l’Accord de paix avec les FARC. Le président José Manuel Santos a assuré que le cessez-le-feu serait maintenu. Le chef des FARC, Rodrigo Londoño dit Timochenko, a annoncé qu’il reste en faveur de la paix. Le non l’emporte avec 50,21 % des voix contre 49,78 % au oui, selon l’autorité électorale. L’écart représente moins de 60.000 voix sur 13 millions de bulletins. Le taux de participation n’est que de 37,28 %. (Voir notre article principal)

Mardi 4 octobre  ǀ BRÉSIL ǀ   Les électeurs ont sévèrement sanctionné les candidats de gauche du Parti des travailleurs (PT) au 1er tour des élections municipales. Contre toute attente, le PT a perdu dès le premier tour la mairie de Sao Paulo, la plus grande ville du pays (12 millions d’habitants) où le candidat du PSDB (droite) Joao Doria a obtenu 53,3 % des voix  contre 16,7 % au maire sortant Fernando Haddad (PT) qui avait été élu avec le soutien de Lula da Silva.

Guy MANSUY