Le chronos de Guy Mansuy

La semaine du 19 oct. 2015


Chronos de la semaine du 19 au 25 octobre 2015

19 octobre – BRÉSIL – Une explosion dans un bâtiment de deux étages a entraîné une scène de chaos dans le quartier de São Cristóvão, à Rio de Janeiro. Huit blessés, dont un enfant, ont été sauvés des décombres, et plus de 50 propriétés ont été touchées. Les pompiers étaient sur place à la recherche de survivants.

19 octobre – MEXIQUE – Un cadavre avec les mains liées derrière le dos a été retrouvé pendu à un pont, avec deux balles dans la tête et des signes de torture, dans le quartier d’Iztapalapa à Mexico. Les scènes de crime avec des corps suspendus aux viaducs étaient l’une des caractéristiques du cartel de Los Zetas, au cours de sa folle bataille territoriale contre le cartel du Golfe en Tamaulipas il y a quelques années.

20 octobre – VENEZUELA – Le gouvernement de Nicolás Maduro a prolongé de deux mois l’état d’urgence déclaré en août dans quatre communes limitrophes de l’État de Táchira, au sud-ouest du pays. Cela va peser sur le développement de la campagne électorale pour les parlementaires.

20 octobre – MEXIQUE – Deux hommes ont été extraits violemment du siège de la police de Ajalpan, une petite ville de l’État de Puebla, dans l’est du Mexique, par une foule de voisins qui les a lynchés puis achevés en pleine rue en les brûlant vifs avec de l’essence. Les deux victimes, deux frères étudiants à l’université de Tulancingo et travaillant dans une entreprise d’enquêtes, avaient été arrêtées par un groupe de voisins qui les accusaient d’être des ravisseurs d’enfants et de personnes âgées. Plusieurs incidents similaires se sont renouvelés dans différentes localités de l’État de Puebla.

20 octobre – CUBA – La Havane a relâché le graffeur cubain Danilo Maldonado, dit “El Sexto”, après dix mois de prison et deux grèves de la faim. Il avait été incarcéré en décembre 2014 pour “outrage” aux dirigeants cubains, après avoir préparé une performance avec deux cochons portant les prénoms de Fidel et Raúl peints sur le dos. Les autorités “n’ont pas le sens de l’humour”, a déclaré Danilo Maldonado après sa libération.

20 octobre – MEXIQUE – Des experts indépendants pour l’affaire d’Ayotzinapa, de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) et le gouvernement mexicain ont annoncé à Washington la signature d’une déclaration d’“engagements” qui permet, de facto, de prolonger la mission de l’équipe internationale pour enquêter sur la disparition des 43 étudiants d’Iguala.

20 octobre – PÉROU – Le ministre de la justice du Pérou, Gustavo Adrianzén a renoncé à sa charge 48 heures avant que le Congrès vote sa censure parce qu’il harcelait la procureur ayant demandé au Ministère Public une expertise graphologique à la première dame Nadine Heredia. Suite à trois mois d’attaques verbales du ministre à la procureur spécialisée dans la lutte contre le blanchissement d’actifs, Julia Príncipe, le gouvernement d’Ollanta Humala a écarté la fonctionnaire de son poste.

21 octobre – VENEZUELA – Les parlementaires de la majorité présidentielle ont déposé une plainte contre le principal chef d’entreprise du Venezuela, Lorenzo Mendoza, accusé de “trahison à la patrie”, ce qui pourrait lui valoir vingt à trente ans de prison. Le PDG des entreprises Polar est accusé d’“usurpation de fonctions” pour avoir envisagé avec un économiste vénézuélien l’aide éventuelle du Fonds monétaire international.

21 octobre – MEXIQUE – Le gouvernement mexicain a annoncé qu’il a arrêté toutes les personnes impliquées dans l’évasion de Joaquín El Chapo Guzmán d’une prison de haute sécurité en juillet. Le chef du Bureau du Procureur général, (PGR), Arely Gómez a dit qu’ils avaient procédé à 34 arrestations.

22 octobre – CHILI – À Santiago, Roxana Ortiz a brandi le livret de famille officialisant son union avec Virginia Gómez. Elles deviennent ainsi l’un des premiers couples à bénéficier d’une loi autorisant l’union civile entre homosexuels.

22 octobre – MEXIQUE – Les météorologues ont classé l’ouragan Patricia en catégorie 5, la plus élevée sur l’échelle de Saffir-Simpson, à l’approche de la côte pacifique mexicaine. Ses conséquences pourraient être “catastrophiques”, estiment-ils. Cette région abrite notamment l’important port de Manzanillo et la ville touristique de Puerto Vallarta, qui pourraient être touchés directement.

22 octobre – ÉQUATEUR – Le gouvernement, pour limiter les dépenses publiques, a commencé à modifier les subventions aux carburants. Le président Rafael Correa a entamé la première étape vers la réduction de ces avantages en place depuis le boom pétrolier des années 70. Par décret, le pouvoir exécutif a décidé de supprimer la subvention sur le diesel et d’autres carburants utilisés par l’industrie. Cela permettra à l’État équatorien d’économiser environ 337 millions de dollars pour cette année.

22 octobre – MEXIQUE – Selon les estimations du District fédéral, plus de 4 000 personnes âgées disparaissent chaque année dans la capitale du Mexique.

22 octobre – COSTA RICA – Le pays produit la quasi-totalité de son électricité à partir de l’énergie hydraulique, de la géothermie et de l’éolien. Mais l’équilibre entre respect de l’environnement et développement économique se révèle parfois complexe.

25 octobre – COLOMBIE – Les citoyens ont été appelés aux urnes, pour élire 32 gouverneurs de département et 1 102 maires, ainsi que leurs conseillers régionaux et municipaux. La bataille de Bogotá était très attendue. Après avoir été le maire de 1998 en 2000, une victoire électorale fait revenir Enrique Peñalosa [photo], membre actif du Parti Vert Colombien, au Palacio de Liévano, l’hôtel de ville de la capitale, sous le slogan “Recuperemos a Bogotá” [“Récupérons Bogotá”]. Père du Transmileni – système de transport en commun de Bogotá créé en décembre 2000, qui couvre une distance de plus de 84 km, avec une fréquentation d’environ 2,2 millions passagers par jour – il promet le métro à Bogotá qui apporte 25 % du PIB national. Enrique Peñalosa l’a emporté avec 33 % des voix dans ce scrutin à un tour.

25 octobre – GUATEMALA – Le comédien Jimmy Morales, 46 ans, avec 69 % des voix (96 % des votes décomptés), conservateur et profondément religieux, va devoir assumer sa mission et gagner en crédibilité pour diriger l’État guatémaltèque. Son adversaire au second tour, l’ancienne première dame Sandra Torres, ex-épouse d’Álvaro Colom, qui a dirigé le Guatemala de 2008 à 2012, d’inspiration social-démocrate, n’a obtenu que 31 % des voix.

25 octobre – ARGENTINE – Revirement complet dans les élections argentines. Le péronisme officiel, le Frente para la Victoria (FpV), échoue lamentablement dans sa tentative de remporter l’élection au premier tour et a perdu la province de Buenos Aires. Avec 95,55 % des votes comptés, Mauricio Macri a créé la surprise, car aucun sondage n’avait montré cette éventualité. Daniel Scioli, le candidat du parti au pouvoir, soutenu par Cristina Fernández de Kirchner a obtenu 36,6 % contre 34,5 % pour Mauricio Macri. C’est une énorme défaite pour le péronisme officiel, qui pensait remporter la victoire au premier tour et qui n’avait pas imaginé une possible défaite au second tour le 22 novembre. L’opposant péroniste Sergio Massa a obtenu 21,1 %, plus que dans les primaires, ce qui est encore plus grave pour le FpV, parce que Mauricio Macri a attiré des votes de Daniel Scioli et a obtenu tous les votes nouveaux (7 %) depuis les primaires. Plus de 32 millions d’Argentins étaient appelés aux urnes pour élire un président qui gouvernera jusqu’en 2019. Les Argentins ont également élu 45 membres du Parlement du Mercosur (Parlasur) et la moitié de la Chambre des députés.

Guy MANSUY

 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie