PERSONNALITÉ DE LA SEMAINE

Mauricio Macri


Chronos de l’actualité de la semaine du 4 au 10 avril 2016

4 avril | PANAMA | Le gouvernement a promis de “coopérer vigoureusement” avec la justice en cas d’ouverture de procédure judiciaire. Le cabinet d’avocats Mossack Fonseca a estimé que la publication des Panamá papers était un “crime”.

4 avril | PÉROU | Des documents financiers d’opérations dans des paradis fiscaux, révélés par les Panamá papers, incluent deux des principaux candidats à la présidentielle, Keiko Fujimori et Pedro Pablo Kuczynski.

4 avril | ARGENTINE | Le footballeur Lionel Messi a démenti que la société panaméenne détenue par sa famille ait servi à faire de l’évasion fiscale. Quant au président Mauricio Macri, cité comme directeur d’une entreprise aux Bahamas, il a lui aussi nié toute irrégularité et a précisé que la société avait été créée par son père pour investir au Brésil, mais qu’elle a été dissoute en 2008. Selon le président : “Tout est parfait, il n’y a rien d’étrange”.

4 avril | ARGENTINE | Accédant à une demande faite de longue date par des organisations de défense des droits de l’homme, le pape François a récemment annoncé sa décision d’ouvrir au public les documents du Vatican couvrant les années de la dictature militaire de 1976 à 1983. Il en ressort que comme le Mouvement des pays non alignés – dont Cuba – ont été alignés avec la géopolitique de l’Union soviétique, alors principal acheteur de grains argentins, il n’a jamais été possible d’envoyer une mission de la Commission des droits de l’Homme des Nations Unies.

4 avril | VENEZUELA | La “Operación de Liberación y Protección del Pueblo” (OLP), annoncée il y a un an par le gouvernement de Nicolás Maduro comme une initiative pour combattre la criminalité du pays, s’est transformée en une source d’“abus graves réitérés” aux droits de l’Homme envers la population la plus marginalisée, allant de détentions arbitraires et expulsions forcées jusqu’à de possibles exécutions extrajudiciaires. C’est ce qu’affirment les organisations Human Rights Watch et le vénézuélien Provea dans un rapport présenté à Washington, qui sera transmis à la Commission interaméricaine de droits de l’Homme (CIDH).

4 avril | ARGENTINE | Le gouvernement de Mauricio Macri a connu sa première grève nationale enseignante avec une mobilisation énorme dans le centre de Buenos Aires. Les revendications portaient sur l’amélioration salariale un peu plus d’un mois après la fermeture de l’accord salarial. Les manifestants ont aussi rappelé la mort de l’enseignant de Neuquén, Carlos Fuentealba, qui a été assassiné en 2007 par un tir de la police.

5 avril | CHILI | La première victime chilienne après l’analyse des Panamá Papers est le président de Chili Transparent, la section chilienne de Transparence internationale, l’avocat Gonzálo Delaveau Swett qui a présenté sa démission après que le Consortium international des Journalistes de Recherche (ICIJ), a révélé qu’il a agi comme intermédiaire entre les propriétaires réels de sociétés pour l’administration d’une série de sociétés offshore domiciliées aux Bahamas à travers le groupe panaméen Mossack Fonseca.

5 avril | ARGENTINE | Le président Mauricio Macri a reçu l’aide de son père, Franco Macri, suite au scandale de la société découverte à son nom dans les Bahamas par les investigations des journalistes de Panamá Papers. L’homme d’affaires Franco Macri, l’un des plus riches d’Argentine, a expliqué que le président argentin “n’a pas participé au capital” de Fleg Trading Ltd. Mais ceux-ci impliquent un proche du président, Nestor Grindetti, qui contrôlait une société au Panamá quand il était secrétaire au Trésor de la ville de Buenos Aires lorsque cette administration était contrôlée par le nouveau président.

5 avril | BRÉSIL | La dirigeante du parti écologiste Rede, épargnée par les scandales de corruption, Marina Silva, ancienne candidate à la présidentielle, appelle à des élections anticipées et revient en force sur la scène politique. En tête du sondage Datafolha publié le 20 mars, elle devance l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, du Parti des travailleurs (PT) et le candidat Aecio Neves, du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB).

6 avril | ARGENTINE | La hausse des prix rend lourdes les opérations importantes en espèces, avec les actuels billets de 100 pesos. La Banque centrale (BCRA) a annoncé que vers le milieu de cette année elle mettra en circulation un nouveau billet de 500 pesos. Pour décembre elle sortira celui de 200 pesos et en 2017 un de 1 000 pesos.

6 avril | ARGENTINE | Le gouvernement licenciera 11 000 employés dont 90 % correspond à des embauches de l’administration Kirchner. Les économies d’impôt seront de 235 millions de dollars. La “plupart des pertes importantes” sont dans le ministère de l’Intérieur (1342), le ministère du Développement social (1165), le ministère de la Culture (1124) et celui de la Santé (837). Pour ce dernier, 600 des licenciements auront lieu à l’hôpital Posadas, l’un des plus importants de la banlieue de Buenos Aires.

6 avril | AMÉRIQUE LATINE | La Journée mondiale de la Santé rappelle que la région est cruellement atteinte du diabète. Selon les données de la Fédération internationale du diabète, 40 millions de Latino-américains sont concernés. La plupart des pays ont des taux de plus de 50 %, selon les données de l’OMS.

6 avril | ARGENTINE | L’homme d’affaires Lázaro Báez, un ami personnel de l’ancien président Néstor Kircher, a refusé de témoigner dans une affaire de blanchiment d’argent dans laquelle il est impliqué. Le juge Sebastián Casanello a décidé de le placer dans la prison de sécurité maximale à Ezeiza, à 25 km à l’ouest de la capitale.

7 avril | ARGENTINE | Le président Mauricio Macri réduit la couverture de santé des retraités argentins. La Sécurité sociale exclut 160 médicaments de la liste des médicaments gratuits. Ceci se produit alors qu’en absence de chiffres officiels, trois cabinets privés ont calculé depuis janvier une hausse de 12 à 13 % du panier alimentaire de base. La hausse des prix a frappé les secteurs à faibles revenus et fait croître le seuil de pauvreté.

7 avril | VENEZUELA | Le président Nicolás Maduro a annoncé qu’il rendrait férié le vendredi et qu’il allait réduire la semaine de travail à quatre jours pour faire face à la crise de la production d’électricité et économiser l’énergie. Cette mesure aura une incidence sur le secteur public pendant les mois d’avril et mai prochains.

7 avril | ARGENTINE | Suite à une plainte déposée par le député d’opposition Dario Martínez, du Front pour la victoire (FPV, de l’ex-présidente Cristina Kirchner), le procureur Federico Delgado demande une enquête contre le président du pays, Mauricio Macri, pour une éventuelle “omission de données dans son affidavit”, un document que les fonctionnaires sont tenus de déclarer au sujet des biens qu’ils possèdent. Selon le procureur, Mauricio Macri aurait dû déclarer son entreprise aux Bahamas ; entreprise dont il a déclaré être le directeur alors qu’il occupait la fonction de maire de Buenos Aires.

8 avril | COLOMBIE | La Cour constitutionnelle a approuvé le mariage entre personnes de même sexe. La loi a été votée à six voix pour contre trois. La Colombie est le quatrième pays de l’Amérique latine à prendre cette décision après l’Argentine, le Brésil et l’Uruguay. Cette décision intervient cinq mois après que le tribunal ait approuvé l’adoption pour les couples homosexuels.

8 avril | PANAMA | Augusto Arosemena, le ministre du Commerce et de l’Industrie met en garde les pays qui souhaiteraient être classés comme paradis fiscaux, en affirmant que “Les banques de ces opérations ne sont pas panaméennes”.

8 avril | ARGENTINE | Cité dans le scandale des Panamá papers comme directeur d’une société offshore basée aux Bahamas, le président et homme d’affaires Mauricio Macri devait présenter une “déclaration de certitude” devant la justice, procédure destinée à démontrer qu’il n’y a pas eu “d’omission malicieuse” dans sa déclaration de patrimoine. “Je suis très tranquille, j’ai respecté la loi”, a déclaré le chef de l’État, affirmant de plus “n’avoir rien à cacher”. Le juge va devoir déterminer s’il existe suffisamment d’éléments pour ouvrir une enquête.

9 avril | PÉROU | Quatre tués dans une embuscade tendue par le Sentier lumineux. À la veille de l’élection présidentielle, des terroristes ont attaqué un convoi de trois véhicules transportant du matériel électoral à une communauté dans le centre du pays.

10 avril | ARGENTINE | Les pluies torrentielles de ces derniers jours dans la région Litoral (Nord-Est) a produit au moins 7 000 évacuations et plus de 15 000 sans-abris, selon le bilan estimé par les autorités. La situation est particulièrement difficile dans la municipalité de Pueblo Libertador, où “80 % de la ville est sous l’eau”.

10 avril | PÉROU | Selon des résultats partiels, après dépouillement de 61 % des bulletins de vote, la candidate de droite Keiko Fujimori a remporté 39,4 % des suffrages. Elle est loin devant les deux autres principaux candidats, l’économiste de droite Pedro Pablo Kuczynski (23,9 %) et la jeune parlementaire de gauche Verónika Mendoza (16,8 %). Si cette hiérarchie se confirmait, Pedro Pablo Kuczynski, ancien banquier de Wall Street de 77 ans, pourrait ainsi retrouver Keiko Fujimori lors du second tour le 5 juin.

Guy MANSUY

Photo (CC) : Mauricio Macri 03/12/14
 
 

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie