Archives quotidiennes :

1 mars 2018

Le président vénézuélien Nicolás Maduro au Sommet des Amériques à Lima les 13 et 14 avril prochains

Le 6 février 2018, le Ministre péruvien des Affaires Étrangères, Jorge Arreaza, avait annoncé que le président vénézuélien Nicolás Maduro participerait au Sommet des Amériques de Lima afin de défendre la souveraineté des pays d’Amérique Latine et des Caraïbes, et de se rapprocher du peuple péruvien. Mais au vu des relations tumultueuses entre Lima et Caracas, et des nombreux questionnements sur la légitimité de Maduro, ce dernier a -t-il sa place au Sommet ?

Photo : IRIS

Le chef d’Etat péruvien, Pedro Pablo Kuczynski, avait cordialement invité Maduro à participer à cette rencontre entre chefs d’État et gouvernements du continent qui se tiendra les 13 et 14 avril prochains. Mais par la suite, les députés de Peruanos por el Kambio et les partis politiques de gauche Nuevo Perú et Frente Amplio ont défendu une motion qui vise le président du Venezuela et le qualifie de « persona non grata ». Des courriers — contenant les arguments destinés à convaincre le Groupe de Lima de prendre des mesures afin d’éviter la venue du dirigeant en question – leur ont été remis. Fuerza Popular,  Acción Popular et Peruanos por el Kambio soutiennent la requête, qui demande également le procès et le jugement par la Cour Pénale Internationale du chef d’État vénézuélien. « Cette motion témoigne d’une réelle préoccupation et d’un refus de ce qui se passe au Venezuela, où citoyens et leaders politiques sont systématiquement victimes de violations des droits humains. »

Nicolás Maduro, a finalement annoncé le jeudi 15 février qu’il serait bien présent au Sommet des Amériques les 13 et 14 avril, malgré le refus de plusieurs chefs d’Etat. « On ne veut pas me voir à Lima, tant pis, ils me verront, qu’il neige, qu’il pleuve ou qu’il vente. » a-t-il menacé. L’alliance des pays du Groupe de Lima a exhorté le régime à présenter un nouveau calendrier électoral. Mais le dirigeant vénézuélien a annoncé qu’il ne respecterait pas cette demande, et a averti que les élections auraient lieu le 22 avril prochain dans son pays, avec ou sans l’opposition. Un représentant du parti de l’opposition, la Table de l’Unité Démocratique [MUD au Venezuela], a signalé qu’il était disposé à aller au scrutin, mais en conditions de transparence et accompagné d’observateurs internationaux.

Neutralisés ou exilés

Les principaux leaders de l’opposition sont restés en-dehors du jeu politique, après avoir été rendus impuissants, exilés ou emprisonnés. C’est le cas de Henrique Capriles, par deux fois candidat aux élections présidentielles ; de Leopoldo López, fondateur du parti Voluntad Popular (VP) et incarcéré sur ordre du gouvernement ; d’Antonio Ledezma, ancien maire de Caracas, qui a fui à l’étranger après une tentative d’arrestation à son domicile en novembre dernier.

Le régime de Maduro a également supprimé toute dissidence au chavisme. Rafael Ramírez, ancien ministre des Énergies et du Pétrole, et ancien président de PDVSA [compagnie pétrolière publique], affirme être poursuivi pour corruption suite à de nombreux désaccords avec le successeur d’Hugo Chávez. Miguel Rodríguez Torres, ancien employé du Ministère de l’Intérieur et de la Justice, a été neutralisé pour s’être porté candidat aux élections présidentielles. Maduro a ainsi recréé une scène sans adversaires politiques forts, avec un Conseil National Électoral complaisant envers son gouvernement, et avec la totalité des pouvoirs entre ses mains.

L’OEA (Organisation des Etats Américains), à l’origine du Sommet et dont le but est de défendre la démocratie et les droits de l’Homme, saura-t-elle prendre position face à cet homme de pouvoir que rien ne semble arrêter ?

Marine THIAM

Synthèse à partir des articles de La República (Uruguay) et d’El País.

« À vos agendas » – Semaine 10

Chaque semaine, nous réservons un espace dédié aux événements et invitations. Il suffit de nous envoyer un courrier électronique avec des informations susceptibles d’intéresser nos internautes en indiquant simplement le titre de votre manifestation, le lieu, la date et l’heure, un visuel et un contact. Voici la sélection de la semaine du dimanche 4 au dimanche 11 mars.

Déposez votre annonce

MARDI 6 MARS – 19 h – PARIS

La Maison de l’Amérique latine à Paris : Hommage au journaliste et écrivain argentin Rodolfo Walsh

A l’occasion du 41e anniversaire de son assassinat, le 24 mars 1977, l’écrivain Rodolfo Walsh  écrit sa fameuse Lettre Ouverte à la Junte Militaire. Il est assassiné le même jour. Projection de deux documentaires exclusifs en version originale, et lecture de Lettre Ouverte. Avec le soutien du Collectif Argentin pour la Mémoire. Durant la semaine la MAL217 propose un agenda riche d’activités.  Plus d’infos

 MERCREDI  7 mars – 19 h – PARIS

Manuel Berrás, 40 années de Pré-Textes : l’éditeur de Pre-Textos est reçu à la librairie Cien Fuegos à Paris

La librairie Cien Fuegos, « la dernière latino-américaine à Paris », invite Manuel Berras pour discuter de quatre décennies de livres, de littérature et d’édition. dans les locaux de la librairie, 4 rue de la Forge Royale, Paris 11e (métro Faidherbe-Chaligny).  La seule librairie qui propose, au cœur de Paris, livres et poésies en espagnol et organise des ateliers d’écriture. Plus d’infos

 MERCREDI 7 – DIMANCHE 11 mars – BRON

Fête du livre de Bron, festival des littératures contemporaines, pour toute la région de Lyon  

Organisé par la ville de Bron, dans la Métropole de Lyon, il existe depuis 1987 comme un rendez-vous annuel dédié à la littérature, avec quatre journées de conférences et rencontres. Au programme également : une Journée de Réflexion, le Prix des Lecteurs et de la littérature jeunesse. Plus de 100 invités : romanciers, artistes, philosophes, historiens, poètes, illustrateurs, musiciens, comédiens, éditeurs… et plus de 80 rencontres. Nous soulignons la présence de l’écrivaine cubaine Karla Suarez.  Voir la programmation

JEUDI 8 MARS – 19 H

Miguel Bonnefoy à Saint-Etienne en résidence d’auteur et pour une conférence à la Médiathèque de Tarentaize 

Né en France, cet auteur a grandi au Venezuela et au Portugal. En 2013, il est lauréat du prix « Jeune écrivain » avec Icare et autres nouvellesLe Voyage d’Octavio, son premier roman publié en 2015, est finaliste du prix Goncourt du premier roman. Il sera toute la semaine en résidence d’auteur à Saint-Etienne et le jeudi 8 mars à 19 h à la Médiathèque de Tarentaize pour une conférence animé par  Christian Roinat responsable de nos rubriques littéraires. Plus d’infos

JEUDI 8 MARS – 19 h – PARIS

Film Humano de l’Argentin Alan Stivelman :  voyage au cœur des Andes au Heartspot

Combinant séquences vidéo et animations, ce documentaire suit la quête existentielle d’un jeune homme à la recherche de l’illumination dans les montagnes andines. L’association Kamea Meah Films signale que la projection sera suivie d’un échange autour des sagesses ancestrales et de leur place dans nos sociétés modernes, de notre relation avec la Pachamama et de ce que signifie être un humain. Au Heartspot, 23 rue du Cardinal Lemoine, Paris 5e (métro Cardinal Lemoine). Plus d’infos

JEUDI 8 MARS – 18 h 30 – PARIS

Femmes et diplomatie : table ronde organisée par la Chambre économique du Mexique en France

Avec la participation d’Elena Sánchez Cortina de Gómez Robledo, historienne de l’art évoluant dans la sphère diplomatique, Jennifer Feller Enríquez, ministre-conseillère auprès de l’Ambassade du Mexique, et Estefanía Angeles, Directrice de l’Institut culturel du Mexique en France. Table ronde en espagnol organisée par la Chambre économique du Mexique en France. Inscriptions et informations sur toutes les activités : Centre culturel mexicain, 119 rue Vieille du Temple, Paris 3e (métro Filles du Calvaire). Plus d’infos 

VENDREDI 9 MARS – 19 h – ORLY

« Chavela Vargas », documentaire sur une figure de proue de la musique mexicaine ranchera

Le documentaire Chavela Vargas, réalisé par les Américaines Catherine Gund et Daresha Kyi, est peut-être le documentaire musical le plus prenant depuis « Sugarman ».De Frida Kahlo à Pedro Almodovar, d’une modernité saisissante et figure de proue de la musique mexicaine Ranchera, Chavela Vargas n’a cessé d’affirmer sa liberté, sa singularité, son identité et sa passion pour la musique et les textes engagés. Suivi d’un débat. À la salle Aragon-Triolet, 1, place du Fer-a-Cheval, Orly. En partenariat avec les associations Fedach et Orly Chili Solidarité. Plus d’infos

 « La Colombie vers la Paix. Rencontres et réflexions sur le terrain » du  maire de Genève, édité par le CETIM

La mission du Maire de Genève et de sa délégation a été organisée en Suisse en collaboration avec l’association genevoise Turpial, qui consacre son action à la défense des droits humains et des libertés en Colombie. Le livre, édité par le CETIM de Genève, est présenté en deux langues (français et espagnol). La mission a également bénéficié du soutien du CICR et du Bureau du Haut-Com­missariat aux droits de l’homme des Nations Unies. Commander le livre

EXPOSITION 10 au 25 MARS – 10 h à 19 h – SAINT-LOUBÈS (33)

« Le secret des Mayas » : Exposition unique (200 pièces) sur la civilisation Maya et ses énigmes à Bordeaux

En première européenne, La Coupole de Saint-Loubès, près de Bordeaux, accueillera la plus grande collection privée de l’art Maya au monde. Les pièces sont exposées en France pour la première fois grâce à l’archéologue, sculpteur et muraliste mexicain Luis Antonio Echeverría Villalobos. À voir : une réplique grandeur nature de la tombe du roi Pakal découverte dans la cité de Palenque. Ouvert tous les jours à La Coupole, Saint-Loubès (33). Plus d’infos

Inscription newsletter

Inscription newsletter

Articles par mois

Articles par catégorie