Archives quotidiennes :

22 janvier 2014

Un bon canular français à Santiago du Chili

La XXIe édition du festival « Santiago a Mil » a présenté ce mois de janvier le travail d’importantes compagnies internationales spécialisées dans le théâtre de rue. Une des plus connues est La Machine, de France qui a atterri à Santiago avec l’Expédition végétale sur l’esplanade de la Place de la Constitution en face du palais présidentiel La Moneda. La compagnie était accompagnée par une équipe de 11 scientifiques venus au Chili pour faire des recherches sur le potentiel énergétique de la flore chilienne.

D’autres compagnies venue des Caraïbe, de Suède, d’Australie, d’Espagne ou de catalogne, ont enchanté le public avec des installations interactives fonctionnant grâce à l’action du public, des parcours interactifs ou des performances de danse contemporaine, exprimant ainsi les formes les plus actuelles de l’art urbain. Des sons et des musiques du monde – du Pérou à Mali, avec le groupe Tinariwen qui a transporté les accords du désert du Sahara au désert d’Atacama – ont envahi les rues de la ville avec des concerts en plein air.

Le festival dans les salles

Les dernières créations internationales ont investi les salles de théâtre de la capitale chilienne ainsi que celles des villes de province. Les tragédies grecques ont été présentes avec Antigone, de Sophocle et l’interprétation du metteur en scène américain Trajal Harrel. Le directeur Stephan Kimmig, avec le Deutsche Theater de Berlin, ont présenté La Cité grecque d’Œdipe, quatre autres tragédies de Sophocle. Le Shanghai Pékin Opéra s’est également produit et le public a pu découvrir la version française de Rhinocéros de Ionesco grâce à une collaboration avec entre autres le Théâtre de la Vil le de Paris.L’Amérique latine était aussi représentée à Santiago a Mil à travers les œuvres d’auteurs Argentins, Uruguayens, boliviens, péruviens ou brésiliens.

Dans cette édition, le festival a donné une place d’honneur au théâtre émergent chilien en lui accordant une subvention afin d’établir un équilibre entre les compagnies nationales et internationales. Ces dernières sont très souvent soutenues par leurs gouvernements. Le public a pu assister à la reprogrammation de coproductions de la Fondation Teatro a Mil : La imaginación del futuro (L’Imagination du futur), de la compagnie La Re-sentida ; Zoo du Teatro de Chile; Historia de amor (Histoire d’amour), de Teatrocinema; et Castigo(Châtiment), de Cristián Plana ainsi que la production Escuela (École) de Guillermo Calderón produite par le Fitam. La plupart de ces directeurs ont déjà une reconnaissance internationale et ont été présentés en France, à Paris et à Lyon.

Une vitrine internationale

Pour le théâtre d’Amérique latine Plateforme 14, est devenue une importante plateforme de programmateurs d’arts scéniques réunissant 120 programmateurs étrangers pour établir des ponts entre le théâtre chilien et latino-américain et celui des autres pays du monde. Les organisateurs sont fiers d’avoir signé un contrat avec le Festival international des arts de Shanghai et d’avoir compté avec la présence de directeurs de théâtre européens, pour faciliter la circulation des spectacles.

Olga BARRY

Mexique : les forces fédérales regagnent du terrain dans l’Etat du Michoacán

Au Mexique, dans l’état du Michoacán, situé à 150 km au nord-ouest de la capitale, les autorités mexicaines nouvellement déployées annoncent avec satisfaction leurs premiers résultats contre le cartel des Chevalier templiers. L’arrestation des leaders de l’organisation criminelle fait partie des conditions posées par les milices d’autodéfense pour déposer les armes. Ces milices sont apparues ces derniers mois pour pallier aux insuffisances des forces fédérales. Suite sur RFI>>

Faits latinos du 14 au 20 janvier

14 janvier – COLOMBIE – Le conseil de discipline du bureau du procureur général de Colombie, le conservateur Alejandro Ordóñez a confirmé son jugement de destitution du maire de Bogotá Gustavo Petro et son interdiction d’exercer une fonction publique pour les 15 prochaines années, une décision controversée qui a été annoncée le 9 décembre. Cependant, le président Juan Manuel Santos a demandé à la justice de ne pas exécuter la peine contre Gustavo Petro jusqu’à ce que soit prise une décision sur le fond. Le leader de gauche veut gagner du temps pour obtenir le référendum révocatoire de son mandat, qui avait été annoncé pour le 2 mars.

14 janvier – ARGENTINE – Le poète et écrivain argentin Juan Gelman, Prix Cervantes 2007, est décédé à l’âge de 83 ans à Mexico où il fait vivait depuis 25 ans. Il a, tout au long de sa, vie conjugué la poésie, ses idéaux révolutionnaires, la lutte contre la dictature et la recherche de la vérité, pour ne résumer que quelques-uns de ses combats. La quête de vérité et justice a été son infatigable bataille ces dernières années alors que ses enfants ont été assassinés durant la dictature, et qu’il n’a pu retrouver sa petite fille seulement plusieurs années après, en 2000. Militant des jeunesses communistes dès l’âge de 15 ans, il a ensuite formé le groupe de poésie Pan Duro. Il a rejoint ensuite plusieurs écrivains engagés, au sein des forces armées péronistes, puis des Montoneros. À la clandestinité a suivi l’exil en 1976, d’où il a dénoncé les crimes de la Triple A et de la dictature.

14 janvier – MEXIQUE – Le docteur José Manuel Mireles Valverde, leader des groupes d’auto-défense à Michoacán, a accepté au nom du Conseil d’Autodéfenses unies de Michoacán (CUA), les conditions imposées par le ministère de l’Intérieur de retirer ses combattants-civils et de les désarmer. Une décision qu’il conditionne au désarmement par l’armée du cartel de Los Caballeros Templarios. José Manuel Mireles a demandé au gouvernement fédéral de le transférer dans un hôpital de la ville de Mexico pour être soigner dans un endroit sûr, à la suite de l’accident d’avion qui lui causé de multiples fractures au crâne, sept côtes cassées et deux vertèbres endommagées.

14 janvier – PÉROU – Les policiers et les militaires mis en cause dans des décès et des blessures « dans l’accomplissement de leur devoir et en utilisant leurs armes ou d’autres moyens de défense » seront exonérés de responsabilité pénale, selon une loi adoptée par le président Ollanta Humala, à l’initiative du parlementaire Pedro Spadaro membre de parti de Fujimori. Le Code Pénal a été modifié en conséquence. Ainsi les crimes commis lors des opérations militaires de contre-insurrection en 2012 et 2013 et ceux qui ont eu lieu pendant les conflits sociaux liés à l’exploitation minière pourraient rester impunis. L’ancien ministre de l’Intérieur, Fernando Rospigliosi, a dit que la nouvelle loi créé des citoyens de premier et de second rang.

15 janvier – MEXIQUE – Le président Enrique Peña Nieto a installé le premier registre national des victimes des infractions, le Système National d’Observation des Victimes créé par la Loi Générale de Victimes. Il a également nommé Alfredo Castillo [photo], un homme qui a la confiance sa absolue, commissaire spécial pour la sécurité au Michoacán. Cette région du sud-ouest du pays a vécu ces dernières semaines un climat de guerre civile dans des confrontations entre des membres du cartel des Chevaliers Templiers et des “auto-défenseurs”, civiles armés qui combattent contre le crime organisé. La tâche d’Alfredo Castillo sera de pacifier cet état, l’un des plus violents du pays et un important centre de production de drogue.

16 janvier – PÉROU – En rachetant Epensa et ses journaux grand public, le groupe El Comercio, propriétaire de deux chaînes de télévision et de nombreux titres, a pris le contrôle de 78 % de la presse écrite péruvienne. Son principal concurrent, le groupe La República, qui souhaitait aussi s’approprier Epensa, représente, lui, 16,39 % des ventes. Pour le Prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa, l’opération représente “une sérieuse menace pour la liberté d’opinion” et il a apporté son soutien au recours déposé devant la justice par huit journalistes de renom, qui réclament l’annulation du rachat d’Epensa par El Comercio. Le président péruvien Ollanta Humala n’a pas non plus caché sa préoccupation et a jugé “honteux qu’au Pérou, nous ayons un groupe qui soit pratiquement le propriétaire de l’ensemble des médias”. “C’est dangereux”, a-t-il estimé.

16 janvier – PÉROU – Selon le Bureau des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, le Pérou est le plus grand producteur de feuille de coca dans le monde. En outre, la vallée des rivières Apurímac et Ene (connue par l’acronyme VRAE), qui comprend une partie de quatre départements entre la montagne centrale et la forêt sud du pays, concentre plus de 50% de la production du pays, c’est-à-dire, plus de 20.000 hectares cultivés, et 200 laboratoires clandestins, selon la Commission pour le Développement et la Vie sans Drogue (Devida). Les routes de trafic de cocaïne au Pérou se multiplient tout comme le nombre d’avions de tourisme immatriculés boliviens dans la forêt centrale, en route vers la Bolivie et le Brésil, destination finale de la drogue. Pour Ricardo Soberón, directeur du Centre Drogues et Droits de l’homme et président exécutif de Devida , le fait que le VRAE est un lieu permanent dans l’approvisionnement de matière première « démontre l’échec de plusieurs des politiques publiques d’ Ollanta Humala, d’Alan García et d’Alejandro Toledo« . Devida calcule qu’il y a quelque 60.000 personnes et 12.000 familles impliquées dans la chaîne du trafic de VRAE.

17 janvier – CUBA – Pour la première fois en plus de 50 ans, un secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA) se rend à Cuba: José Miguel Insulza assistera au sommet de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (Celac) à La Havane, ce qui sera le premier contact officiel avec l’île depuis qu’elle a été réintégrée dans le giron de l’organisation en 2009, après avoir été suspendue en 1962. Cuba a été nommée à la présidence annuelle du Celac le 28 janvier 2013 au sommet de Santiago du Chili.

18 janvier – PÉROU – La ville de Lima a été nommée Ville de la culture latino-américaine pour 2014. Même si la capitale du Pérou ne dispose pas d’infrastructures et de services suffisants, son offre culturelle de base est de 100 sites archéologiques, 60 groupes de culture communautaire vivante et 78 musées. C’est au cours du concert pour les 479 ans de la fondation de la capitale péruvienne, que le premier évènement a eu lieu.

20 janvier – CUBA – L’Union Européenne a décidé de lancer un processus visant à normaliser ses relations avec Cuba, gelées depuis 1996, lorsque fut adoptée une « position commune » soumettant toute reprise d’un dialogue institutionnel avec ce pays à une évolution dans le domaine des droits de l’homme et à l’instauration d’une démocratie pluraliste. Actant tout à la fois l’échec de cette politique, imposée à l’époque par le premier ministre conservateur espagnol José Maria Aznar, et l’évolution du régime dirigé par Raúl Castro, les Vingt-Huit pourraient accepter dès le mois de février le principe de pourparlers en vue de conclure un accord bilatéral qui pourrait entrer en vigueur en 2015.

Guy MANSUY

Articles par mois

Articles par catégorie