PERSONNALITÉ DE LA SEMAINE

Milagro Sala


Chronos de la semaine du 12 au 16 janvier 2016

12 janvier | COLOMBIE | Ce pays très vert sur une grande partie de son territoire, vit sa pire sécheresse depuis près de vingt ans. Ses effets ont commencé à marquer considérablement quelques zones du pays, et le gouvernement s’en est déjà alarmé. El Niño, le phénomène climatique qui menace d’ébranler l’Amérique latine ce semestre a déjà marqué sa présence en Colombie.

12 janvier | ARGENTINE | Dans sa première conférence de l’année, le président Mauricio Macri a admis publiquement que la police constituait l’un des problèmes majeurs du pays et a même dit ouvertement qu’elle était “imprégnée par les mafias” liées au trafic de drogue.

12 janvier | MEXIQUE | Un groupe armé a enlevé 22 personnes et les dépouilles de trois personnes ont été retrouvées dans la ville d’Arcelia, dans l’État du Guerrero. La population de la région lutte contre le cartel La Familia, et les cellules des Guerreros Unidos, dont la base est située entre Iguala et San Miguel Totolapan.

12 janvier | CHILI | Après des mois d’enquête et presque un an après le déclenchement de l’affaire Caval, la justice chilienne a annoncé que le 29 janvier, Natalia Compagnon, la belle-fille de la présidente Michelle Bachelet sera officiellement accusée de fraude fiscale.

12 janvier | CUBA | 180 Cubains sont partis par le premier vol organisé par le Costa Rica vers El Salvador, après la fermeture de la frontière du Nicaragua. Ils font partie des 8 000 migrants qui se sont retrouvés bloqués deux mois sur le territoire du Costa Rica alors qu’ils voulaient rejoindre les États-Unis.

12 janvier | VENEZUELA | Luis Almagro, le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), a accusé le président Nicolas Maduro de donner un “coup direct”  à la démocratie pour non-respect des résultats des élections.

12 janvier | VENEZUELA | Le Parlement se conforme aux arrêts de la Cour suprême. Le président de l’Assemblée nationale du Venezuela, Henry Ramos Allup, a déclaré que les trois parlementaires de l’opposition, contestés, quitteraient leurs fonctions.

12 janvier | MEXIQUE | L’aéroport Benito Juárez de Mexico est le premier aéroport d’Amérique latine à recevoir l’Airbus A380, le plus gros avion commercial du monde.

13 janvier | CHILI | Le Chilien Alejandro Aravena a obtenu le prestigieux prix d’architecture Pritzker, a annoncé le président de la Fondation Hyatt, qui octroie cette récompense. Considéré comme le Nobel de l’architecture, ce prix lui sera remis le 4 avril prochain au siège des Nations unies, à New-York. Alejandro Aravena, âgé de 49 ans, en est le 41e lauréat et le premier Chilien à le recevoir.

14 janvier | BRÉSIL | La présidente Dilma Rousseff a décrété, avec quelques restrictions, une amnistie fiscale pour les fonds non déclarés à l’étranger. C’est l’une des priorités de l’exécutif pour équilibrer les comptes publics, dans le rouge avec la crise économique que traverse le pays. Avec cette amnistie fiscale, le gouvernement brésilien espère récupérer quelque 21 000 millions de reals en seulement un an (5 250 millions d’euros).

14 janvier | GUATEMALA | Jimmy Morales a été investi à la présidence d’un Guatemala en ruine. Trois défis attendent le président élu : la lutte contre la corruption — sa priorité —, relever une économie sinistrée et atténuer les stigmates de la guerre civile (1960-1996) qui divisent la société guatémaltèque. Se définissant comme un “nationaliste chrétien”, de confession évangélique et conservateur, il est partisan de la peine de mort et opposé à l’avortement et au mariage gay. La justice a aussi demandé le retrait de l’immunité du député de son parti le FCN à Edgar Ovalle, l’un des principaux mentors de Jimmy Morales, pour crimes de guerre.

14 janvier | BRÉSIL | Au moins 66 personnes ont été soignées dans plusieurs hôpitaux de São Paulo pour empoisonnement après une fuite de gaz toxique dans le terminal de fret maritime de la société Localfrio dans la ville de Guaruja, située sur la côte.

15 janvier | BRÉSIL | La police brésilienne a déposé plainte contre les entreprises Vale et Samarco pour crime contre l’environnement, plus de deux mois après une coulée de boue qui a fait 17 morts et 2 disparus. La rupture d’un barrage, propriété de Samarco, Vale et BHP Billiton, le 5 novembre dernier, avait libéré une gigantesque coulée de résidus miniers qui a englouti un village dans l’État de Minas Gerais, tué des milliers d’animaux et dévasté des zones protégées.

15 janvier | MEXIQUE | Alors qu’il ne souhaite pas prolonger son mandat à la tête de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), Emilio Álvarez Icaza veut revenir au Mexique pour mieux affronter “crise des droits humains” que vit le pays.

15 janvier | AMÉRIQUE LATINE | Walmart, la plus grande chaîne d’hypermarchés du monde, créée aux États-Unis, annonce la fermeture des magasins les moins rentables pour s’adapter à la conjoncture. Cette adaptation touchera au total 269 établissements dans le monde. Cette mesure affectera 115 magasins en Amérique latine, dont la moitié au Brésil.

15 janvier | MEXIQUE | Humberto Moreira a été incarcéré suite à son arrestation en Espagne à la demande d’un tribunal aux États-Unis pour blanchiment d’argent et détournement de fonds alors qu’il était gouverneur de l’État de Coahuila (2005-2011). Il avait été destitué comme président du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI).

16 janvier | VENEZUELA | Le gouvernement vénézuélien a déclaré l’état d’urgence économique pour 60 jours. Selon la loi de 2001 sur les états d’urgence, cette situation “ne peut être déclarée dans des situations d’extrême gravité”. Cela permet “d’étendre les pouvoirs de l’exécutif, avec la restriction temporaire de garanties constitutionnelles”. Cette décision a été rendue publique quelques heures avant que Nicolas Maduro apparaisse devant l’Assemblée nationale pour la première fois après la victoire de l’opposition. Le président de l’Assemblée, qui appartient à l’opposition, Henry Ramos Allup, a souligné que le modèle chaviste avait échoué, mais a accepté un dialogue avec le gouvernement pour faire face à l’urgence économique.

16 janvier | ARGENTINE | L’arrestation de Milagro Sala [photo], l’une des plus célèbres et controversées leaders sociaux de l’Argentine, a provoqué un scandale dans le pays et a suscité la critique du gouvernement par les kirchneristes. Même le prestigieux Centre d’études légales et sociales (CELS) proche du kirchnerisme, très respecté dans la défense des droits de l’homme, a fait une déclaration sévère dénonçant l’arrestation et les motifs de l’emprisonnement de Milagro Sala. Celle-ci a commencé une grève de la faim.

Guy MANSUY