Antonio UNGAR (Colombie)

Left aligned image Left aligned image

Né en 1974 à Bogotá, Antonio Ungar signe ici son troisième roman avec Trois cercueils blancs qui a été récompensé par le Prix Herralde en Espagne et a été finaliste pour le prix Romulo Gallegos. Il est à ce jour traduit en six langues.

Trois cercueils blancs :

José Cantoná, être grotesque et dérisoire entretenu par son vieux père, n’a rien d’un héros. Mais l’assassinat de Pedro Akira, leader de l’opposition au régime dictatorial du président de la République du Miranda, le très minuscule Don Tomás Del Pito, va changer son destin. Sosie parfait du charismatique Akira, le voilà convaincu de se mettre dans la peau du héros, dont la mort n’a pas été rendue publique, afin de jeter à bas le régime pitiste. Que se passe-t-il quand il tombe amoureux de sa belle et silencieuse infirmière, Ada ? Qu’arrive-t-il à un imposteur qui peu à peu incarne le personnage qu’il joue ? Pourchassé par ses ennemis (les tueurs de Del Pito, les militaires, les narcotrafiquants, les escadrons de la mort) et trahi par ses amis, le faux Akira prend la fuite avec sa belle. Dès lors, le roman avec ses épisodes hilarants se transforme en un thriller effréné, où la mort guette à chaque instant. Satire violente de certains régimes latino-américains, Trois cercueils blancs est porté par une voix sauvage et imprévisible. D’après l’éditeur. PHOTO ©

Bibliographie :

Les oreilles du loup, Traduit de l’espagnol par Robert Amutio; Éd. Les allusifs (2008), 132 p., 14€ – Lien Éd. Noir sur blanc

Dans le cadre de Belles Latinas 2014, Antonio Ungar sera du 11 au 21 novembre à Lyon, Roanne, Vienne, Neuville-sur-Saône et Saint-Étienne.

Revenir

No categories have been selected for this portfolio page. Please login to your Wordpress Admin area and set the categories you want to show by editing this page and setting one or more categories in the multi checkbox field "Portfolio Categories".