Dans cette période d’étrennes et de fêtes de fin d’année, nous souhaitons exprimer nos vœux de paix et de bonheur pour chacun de vous, pour vos familles, vos proches… Nous avons besoin d’un temps de repli, de réflexion afin de repartir avec nos engagements pour construire un monde meilleur. La tâche est énorme, mais nécessaire. Nous qui nous consacrons à communiquer sur  l’Amérique latine dans le monde francophone, nous savons que cette région du monde est dans la souffrance et la détresse, subit de grandes injustices et inégalités auxquelles il faut remédier. Le Chili et la Colombie restent à la une de l’actualité et des temps de changements s’imposent au-delà des promesses de réformes des lois et des constitutions… Il faudra rester en alerte pour agir encore et encore.

Avec cette newsletter, nous achevons l’année et la prochaine livraison sera le lundi 6 janvier, dans laquelle nous vous présenterons nos meilleurs vœux et nous dévoilerons les temps forts de notre programmation annuelle. Dans cette édition, nous commençons par un appel à des films documentaires afin de préparer avec suffisamment d’anticipation le 14e festival Documental, l’Amérique latine par l’image. Nous profitons enfin de cette newsletter pour faire appel à votre générosité avec un don que vous pourrez déduire de votre prochaine déclaration. Sur la page d’accueil de notre site, chaque pas à suivre est bien expliqué pour un versement via Paypal. Bonnes fêtes de fin d’année.

Januario ESPINOSA
Directeur de la publication

[info_box title= »ARGENTINE » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#004b9c » txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Le Conseil d’État à Paris valide l’extradition de l’ancien policier argentin Mario Sandoval, soupçonné de crimes pendant la dictature

L’ancien policier argentin Mario Sandoval, a été extradé de Paris le 15 décembre vers l’Argentine, après huit ans de bataille judiciaire grâce à la validation par le Conseil d’État du décret d’extradition émis en 2018. La justice argentine l’accuse d’avoir participé à des meurtres, séquestrations et torture pendant la dictature. (Manuela Mancheno) – SUITE

[info_box title= »BOLIVIE » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#004b9c » txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Evo Morales surveille de près les prochaines élections depuis Buenos Aires…

Étant passé par le Mexique et Cuba après son départ forcé le 11 novembre dernier, Evo Morales est arrivé ce jeudi 12 décembre à Buenos Aires, où il a obtenu le statut de réfugié politique, profitant du retour de la gauche au pouvoir en Argentine. La Bolivie a actuellement à sa tête Jeanine Añez comme présidente par intérim, en attendant les prochaines élections de 2020, auxquelles Evo Morales ne participera pas. (Nicolas Bonilla Clavijo) – SUITE

[info_box title= »CHILI » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#004b9c » txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Manifestations au Chili : Rodrigo Mirante, écrivain et journaliste pour le journal « El Mostrador », a rencontré un « capucha »

 Il vient de sortir du lycée, lit des ouvrages sur l’histoire récente du pays, écoute du hip-hop, prépare la Prueba de Selección Universitaria (équivalent du baccalauréat), veut faire des études dans le Travail Social et sort dans la rue avec sa cagoule noire pour lutter contre les inégalités et les injustices sociales, pour exiger dignité et plus de chances pour tous. Il y a plein de « newen » (Mapuche) en première ligne, c’est ce qui lui est arrivé de mieux comme expérience en termes de fraternité et de solidarité. Rencontre avec un capuche ou cagoule : « En première ligne, on affronte le pouvoir en face à face ». (Traduit par Fabrice Bonnefoy) – SUITE

[info_box title= »ÉQUATEURi » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#004b9c » txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Accord Équateur-FMI : l’avenir rassuré ou la chute anticipée du président Lenín Moreno ?

Depuis près de trois mois, plusieurs centaines de milliers d’équatoriens sont descendus dans la rue pour protester contre la politique de rigueur du gouvernement, synonyme de nouveaux sacrifices en perspective. La majorité de la population considère que le FMI est le principal responsable de la dégradation sociale et économique. (Eduardo Ugolini) – SUITE

[info_box title= »FILMS » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#ce2420″ txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Appel à film pour le 14e festival Documental,
dans la région de Lyon du 19 au 28 novembre 2020

La nouvelle édition du festival Documental, l’Amérique latine par l’image aura lieu du 19 au 28 novembre 2020 à Lyon. Pendant cette semaine consacrée au documentaire sur l’Amérique latine, les dix films que nous aurons préalablement sélectionnés seront projetés gratuitement dans différents lieux à travers la ville. Ces films documentaires concourront pour les prix du Jury et du Public. Réalisatrices et réalisateurs, productrices et producteurs, le festival Documental – L’Amérique latine par l’image revient pour sa 14e édition en 2014 ! Il aura lieu du 19 au 28 novembre 2020 à Lyon en France. Nous vous invitons dès à présent à inscrire votre documentaire portant sur l’Amérique latine. Les films qui seront sélectionnés seront en compétition pour décrocher le Prix du jury et le Prix du public. SUITE

[info_box title= »FILMS » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#ce2420″ txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

« Histoire(s) de chercheurs d’or en Guyane : « Les gens de l’or » de Michèle-Baj Strobel

On y parle créole, français, brésilien, on y est noir, blanc, métissé, on s’y croise plus qu’on ne cohabite, l’existence de chacun n’est qu’à lui ou à elle, de toute manière leur vie est rude, instable, riche de cette instabilité. Michèle-Baj Strobel, ethnologue mais avant tout observatrice généreuse, fait exister pour nous des dizaines de ces aventuriers. (Christian Roinat). SUITE

[info_box title= »FESTIVALS » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#ce2420″ txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Le festival Cinelatino de Toulouse dévoile son visuel et les dates de sa 32è édition

C’est avec plaisir et fierté que l’équipe d’animation de Cinelatino de Toulouse présente la nouvelle affiche de la 32e édition qui se tiendra du 20 au 29 mars prochain. Cette édition de mars annonce donc clairement que le prochain festival ne passera pas à côté de l’histoire. Le Focus permettra d’approcher ces réalités au plus près des faits. (Cinelatino). SUITE

[info_box title= »POLAR » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#ce2420″ txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

Des grands écrivains latino-américains au prochain Quais du Polar de Lyon en avril 2020

La prochaine édition de Quais du Polar sera du vendredi 3 au dimanche 5 avril 2020 à Lyon pour rencontrer des auteurs (liste à venir) lors de dédicaces et conférences, mais aussi un programme de projections cinéma et de séries tv, la grande enquête et des événements en écho au festival dans la ville et en région ! (Quai de polar). SUITE

[info_box title= »VO LIVRES » titleColor= »#FFFFFF » titleBgColor= »#ce2420″ txtColor= »#000000″ txtBgColor= »#e6e7e8″]

« Frontières, limites, échanges dans l’œuvre du poète chilien Raúl Zurita » publié en espagnol par les éditions universitaire de Toulouse (PUM)

Sous la direction du maître de conférences Benoît Santini, les éditions de Presse universitaires de Toulouse, dans la collection Hespérides, publient un ouvrage entièrement en espagnol dédié à l’œuvre du poète chilien Raúl Zurita que nous avons invité à nos Belles Latinas en novembre 2015 et dont la présence reste gravée comme un moment fort de notre manifestation. (PUM – Toulouse). SUITE

VOICI MON DON

[image align= »center » img= »http://www.espaces-latinos.org/wp-content/uploads/Ligne710x30.DERNIERESjpg.jpg » /]

DÉSABONNEZ-VOUS