Diego Vargas Gaete

Diego Vargas Gaete (1975) est né à Temuco (Chili). Il a bénéficié d’une bourse de la Fondation Pablo Neruda et de la Escuela de Escritores du Centro Cultural Ricardo Rojas.Il a également obtenu différentes bourses du Consejo Nacional de Cultura y Artes du Chili.

Il a publié le roman El increíble señor Galgo (2014).

L’extinction des coléoptères Éd. L’atelier du Tilde

« Le 19 décembre 1986 Olaf Krause reçut un coup de fusil en pleine jugulaire alors qu’il participait à une partie de chasse aux lapins dans la propriété des Kunz. L’attaque mit un point final à la vie d’Olaf Krause et fut classée par la police et les médias dans les faits divers tragiques. Tania Cayupi, la compagne du citoyen allemand à cette époque, confia lors de l’enquête qu’une semaine avant de mourir, Olaf Krause lui avait fait part de son projet de révéler publiquement et à la communauté internationale les aberrations commises dans le sous-sol du collège. »

Une descendante d’immigrés allemands au sud du Chili. L’extinction du ceroglossus magellanicus. Un agent d’entretien chargé de la surveillance du sous-sol du Collège allemand de Temuco. Des photos en noir et blanc. Un journaliste retrouvé mort dans une chambre d’hôtel. Une nouvelle variété de blé transgénique. Un avocat épris d’un escorte-girl américaine. Sept façons de provoquer un loup. Des champs de blé à perte de vue, un araucaria aussi haut qu’un immeuble, des poissons phosphorescents et la plus surprenante collection de pénis de plâtre jamais découverte au monde.

Avec l’Extinction des coléoptères, Diego Vargas Gaete pose sur plus d’un siècle d’histoire, la question de l’identité dans cette région rurale du sud du Chili qui a été modelée par la rencontre du Mapuche, du Chilien et du Colon, réussissant l’incroyable tour de force de révéler sans jamais les nommer, les secrets de la petite et de la grande Histoire.

L’extinction des coléoptères de Diego Vargas Gaete, traduit de l’espagnol (Chili) par Julia Cultien, Éd. L’atelier du Tilde, 2015, 136 p.,16 € – Site des Éditions L’atelier du Tilde