PRIMAVERA LATINA 2022 EN DEUX TEMPS
PRESENTATION DE PRIMAVERA LATINA

HUITIÈME ÉDITION
Deux conférences aux Archives
Municipales de Lyon – Perrache

Depuis 2016, Nouveaux Espaces Latinos organise le festival Primavera Latina qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes en France. Des chercheurs, universitaires, écrivains et artistes apporteront leurs éclairages, débattront entre eux et avec les publics sur les nouvelles réalités et les recompositions en cours en Amérique latine. L’an dernier nous organisions de manière exceptionnelle, pandémie oblige, le festival en deux temps autour du thème des mouvements migratoires accompagné d’une variante de dialogues Sud-Sud et en particulier Amérique latine-Afrique. Cette année, Primavera Latina revient avec deux conférences le jeudi 19 et mardi 24 mai aux  Archives municipales de Lyon (Perrache).

PREMIÈRE CONFERENCE LE JEUDI 19 MAI 2022 - 18 H

*****

Le jeudi 19 mai 2022 – 18 H

La France vue de l’Amérique latine

La France fait-elle en 2022 sens en Amérique latine ? Elle a bénéficié, dans un passé plus ou moins récent, et jouit encore, d’un capital de sympathies. Sympathie culturelle, et parfois encore linguistique. Sympathie de proximité et d’empathie tissée de multiples histoires croisées. Sympathie mémorielle de solidarités géopolitiques spectaculaires : geste du général De Gaulle en 1969 ; geste du président Mitterrand en 1981. 1969, 1981, ont laissé un feuilleté de souvenirs, et d’initiatives qui ne sont pas négligeables.  Mais que reste-t-il de ce legs en 2022 ? 

Cette question, nous l’avons posée à sept universitaires latino-américains, spécialistes en relations internationales dans leurs pays respectifs : l’Argentine, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, le Mexique, l’Uruguay et le Venezuela. Pourquoi sept ? Le compte n’y est pas. En effet, l’Amérique latine est un ensemble de vingt pays. Les contraintes éditoriales imposaient leurs limites. L’échantillon n’est donc pas universel. Il y manque en particulier l’expertise d’un brésilien. Mais en dépit d’appels lancés tous azimuts, les chercheurs sollicités se sont tous excusés. Attitude convergente, révélatrice d’un malaise qui est celui d’un pays en crise et en élections.

Animée par

Jean-Jacques KOURLIANDSKY, directeur de l’Observatoire de l’Amérique latine de la Fondation Jean-Jaurès, chercheur à l’IRIS et éditorialiste à Espaces Latinos / Angelica MONTES-MONTOYA, Docteure en Philosophie, enseignante et essayiste – Grecol-ALC. Chargée de cours à l’Institut Catholique de Paris.

Rideau musical avec le duo brésilien Paula MIRHAN (Voix) & Ewerton OLIVEIRA (Piano)

JE RESERVE ICI DEUXIEME CONFÉRENCE - LE MARDI 24 MAI 2022 - 18 H

*****

Le mardi 24 mai 2022 – 18 H

L’Amérique latine sous l’influence
de la Chine et la Russie

L’Amérique latine et les Caraïbes  attisent les convoitises de plusieurs puissances étrangères qui en font une zone majeure  d’influences géopolitiques. En quelques années elles  ne sont plus «  l’arrière-cour » quasi-exclusive  des États-Unis. Ressources minérales, investissements, commerce, instruments financiers, vaccins et armes ont transformé  la Chine et  la Russie en acteurs majeurs. La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial de l’Amérique latine.Cette présence utilise aussi  le  soft power à travers instituts, échanges universitaires, médias. 

La Russie, alors qu’elle mène une guerre d’invasion en Ukraine,  compte les dividendes politiques de ses investissements dans  les pays qui se réfugient,   pour beaucoup d’entre eux, dont le Brésil et le Mexique, dans la neutralité quand ce n’est pas dans le soutien comme le font Cuba, le Venezuela, le Nicaragua. Comment les lignes idéologiques, économiques et géopolitiques peuvent-elles bouger dans les prochaines années  dans les pays d’Amérique latine et avec  les grands acteurs occidentaux , russes et chinois ?

Animée par

Maurice NAHORY, ex-conseiller de coopération et d’action culturelle durant vingt ans en Amérique latine ; éditorialiste à Espaces Latinos / Jean MARTINEZ, professeur agrégé d’espagnol. Enseignant de civilisation latino-américaine à l’INSA de Lyon /  Alvar DE LA LLOSA, professeur en études hispaniques et latino-américaines ; Centre de Recherche en Langues et Civilisations étrangères Université Lumière Lyon 2 / Extraits du documentaire Uma, la crise de l’eau d’Ana Llacer.

Rideau musical avec Francis Poulet (guitare)

JE RESERVE ICI