PRIMAVERA LATINA 2021 EN DEUX TEMPS

Septième édition annuelle
27-29 Mai / 27-30 Septembre 2021

Depuis 2016, Nouveaux Espaces Latinos organise le festival Primavera Latina qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de l’Amérique latine et des Caraïbes. Des chercheurs, universitaires, écrivains et artistes apporteront leurs éclairages, débattront entre eux et avec les publics sur les nouvelles réalités et les recompositions en cours en Amérique latine. Cette année, Primavera Latina reviendra sur le thème des mouvements migratoires accompagnée avec une variante de dialogues Sud-Sud et en particulier Amérique latine-Afrique. Cette année nous organisons de manière exceptionnelle, pandémie oblige, le festival en deux temps, fin mai et fin septembre 2021.

Une première partie du 27 au 29 mai 2021
Nouvelles réalités des migrations en Amérique latine

Des rencontres pour permettre de mieux connaître et débattre des questions qui concernent les migrations en Amérique latine. La pandémie a la « vertu » de faire immédiatement sentir que l’humanité et le monde sont « un » mais les migrations, sur un temps long, ont aussi cet effet de dévoilement. Le programme Primavera Latina les jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 mai, préparé avec des universitaires, écrivains, poètes, musiciens et acteurs de la société civile, nous permettra de faire le point sur les migrations contemporaines, leurs causes anciennes et nouvelles, et de donner voix aux exilés. La statistique précise froidement l’ampleur du phénomène. Aucune région du monde n’est écartée des courants migratoires qui concernent 3,5 % de la population mondiale, soit un nombre qui a triplé depuis quarante ans et un record a été atteint en 2018 avec près de 71 millions de déplacés. La généralisation et l’accélération des mouvements migratoires touchent durement l’Amérique centrale et du Sud. Les crises économiques, la misère, les injustices, l’insécurité ont des traductions diverses :  soulèvements, contestations de masse, convulsions politiques et guerres civiles. Et aussi, chaque fois, des exodes massifs à l’intérieur des pays et hors des frontières, avec, au cours des dernières décennies, une dimension qui dégénère parfois en tensions régionales comme le démontre depuis 2014 le cas vénézuélien avec ses voisins.

Maurice NAHORY

Le programme du Festival en mai 2021