Bilan d’un succès

De Belles Latinas en France à Bellas Francesas chez les Latinos

Grand étonnement pour nous tous, les premières rencontres Bellas Francesas, malgré la modestie des moyens, les temps de crise guère favorables à la naissance de nouveaux projets culturels et un délai très court pour sa préparation, trois écrivains français, de grande notoriété et traduits en espagnol, – Mathias Énard, Lancelot Hamelin et Jean-Philippe Toussaint – se sont rendus dans trois pays du cône sud, le Chili, l’Argentine et l’Uruguay, du 20 au 30 avril 2013, rendant ainsi possible notre idée de donner vie à notre festival Bellas Francesas, l’autre face de Belles Latinas.

Depuis quelques années déjà, pour le programmateur des Belles Latinas, le souhait de faire se rencontrer des auteurs français et latino-américains en France, est devenu réalité et a permis de créer des passerelles qui montrent que la  littérature n’a pas de frontières ni de contours géographiques. L’un d’entre eux, lors de Belles Latinas en 2009, en nous remerciant pour notre invitation nous lançait sous forme de boutade : “Quand l’Amérique latine nous invitera-t-elle à rencontrer sur le terrain les auteurs latinos ?” Un bon défi que nous avons trouvé cohérent surtout pour nous qui avons compté, depuis la fondation de Belles Latinas, avec le soutien des institutions françaises dont, en premier lieu, le Centre national du livre. Nous savions, en plus, que sans le concours d’une institution francophone ou des services culturels de la France dans des pays d’Amérique latine, concrétiser ce projet nous serait impossible.

Parmi nos écrivains-amis figure l’Uruguayen Carlos Liscano, qui était déjà venu trois fois à Belles Latinas pour présenter son oeuvre littéraire très riche et éditée en français aux éditions Belfond. Il nous a tout naturellement proposé d’organiser dans ses salons les rencontres avec les écrivains français. Après la manifestation, le bilan est positif et encourageant et l’ensemble des partenaires a donné déjà son accord pour la reconduire en avril 2014. Nous souhaitons souligner le grand écho que cette manifestation a rencontré dans la presse des trois pays en soulignant la présence des auteurs français ainsi que la capacité de tous à mutualiser des efforts pour que cette belle expérience se renouvelle comme nous l’espérons tous. Les idées ne manquent pas pour dynamiser encore avec d’autres initiatives comme par exemple la participation de poètes français à des lectures dans les maisons du Prix Nobel Pablo Neruda à Valparaiso, à Santiago … Nous-mêmes restons actifs pour préparer la prochaine édition, en avril 2014, en rectifiant nos erreurs et nos oublis et surtout en anticipant les préparatifs pour pouvoir ainsi consolider cette belle initiative de dialogue culturel.

Les auteurs invités en 2013

Remerciements

Présentation