Archives quotidiennes :

25 septembre 2013

La semaine du 15 au 22 septembre 2013

15 – ARGENTINE – Le FpD dans la tourmente

Le Frente para la Victoria (FpV), le parti du kirchnerisme de Cristina Fernandez de Kirchner a subi une défaite à l’élection du gouverneur de la province septentrionale de Corrientes, qui compte environ 992.000 habitants (2,4% de l’Argentine). La portée du résultat est signifiante au niveau national, car il se produit à 41 jours à des élections générales, dans lesquelles la présidente met en jeu sa majorité absolue dans les deux chambres du Congrès. Corrientes était la seule des 23 provinces de l’Argentine qui était gouvernée par la centriste Union civique radicale (UCR), adversaire traditionnel du péronisme et le restera.

17 – BRÉSIL – Diplomatie 

La Maison Blanche a annoncé que le président Barack Obama et son homologue brésilien ont convenu de reporter la visite de Dilma Rousseff à Washington, prévue pour le 23 novembre. Le gouvernement brésilien a menacé d’annuler ce voyage en raison des révélations d’espionnage des communications de la présidente et de certains membres de son équipe par l’Agence nationale des États-Unis à la sécurité (NSA).

17 – ÉQUATEUR – Le pétrole coulera à Yasuni

Les communautés indigènes Waorani, établie dans le Parc national Yasuni (est du pays) a approuvé l’exploitation de deux champs pétroliers qui sont à l’intérieur de la réserve. L’approbation a été donnée en échange du financement par le gouvernement équatorien d’un plan pour le développement de ce groupe ethnique, qui impose des exigences en matière d’éducation, de santé et la reconnaissance de leurs terres ancestrales. L’accord a été scellé au coeur du Yasuni, dans la ville de Guiyero, qui est dans le bloc pétrolier qu’exploite l’espagnol Repsol. Le président Rafael Correa a rencontré cinq cents Waoranis  venus représenter les 48 communautés de cette nationalité indienne.

17 – COLOMBIE – Lenteurs dans la réparation des victimes du conflit armé

L’enquête menée par l’organisation Human Rights Watch ( HRW) a été rendue publique à Bogota. « La loi des victimes de 2011 représente une chance historique pour les milliers de paysans qui ont dû abandonner leurs terres sous la pression des groupes armés, estime José Miguel Vivanco, directeur Amériques de l’HRW. Mais les menaces et les crimes contre ceux qui réclament leurs terres et les leaders paysans en limitent la portée et menacent de réduire à néant les efforts du gouvernement ». En Colombie, le conflit armé a dévasté le monde rural. Au cours des trente dernières années, 4,8 millions de personnes (sur 46 millions d’habitants) ont été déplacées, six millions d’hectares abandonnés ou spoliés (l’équivalent de dix départements français). Grande réalisation du président Juan Manuel Santos, la loi des victimes de 2011 prévoit une procédure hybride – à la fois administrative et judiciaire – pour restituer les terres à leurs légitimes propriétaires.

18 – CUBA – Prise de position de l’Eglise

« La réalité cubaine exige une mise à jour de la législation politique », estime une lettre pastorale de la Conférence des évêques catholiques de Cuba, rendue publique à La Havane. L’Eglise a demandé que les réformes économiques réalisées par le président Raul Castro soient complétées par l’ouverture du système politique et la reconnaissance de la dissidence. L’Eglise prend acte des avancées récentes : la libération de prisonniers politiques, la remise de terres aux paysans, l’autorisation de travailler à son propre compte, de vendre sa voiture ou sa maison, ainsi que de voyager à l’étranger, mais le texte pointe des progrès encore à effectuer : « Cuba est appelée à devenir une société pluraliste, écrivent les évêques. Le droit à la diversité doit s’étendre à la pensée, à la créativité, à la recherche de la vérité. De la diversité découle la nécessité du dialogue. »

18 – ARGENTINE – Procès contre des tortionnaires du franquisme

Dans une résolution considérée historique par les victimes du franquisme, la juge argentine Maria Servini de Cubria  [photo] a décidé l’inculpation et l’application de l’arrêt international contre quatre accusés de torture durant le régime franquiste : l’ex-garde civil Jesús Muñecas Aguilar, le ex-accompagnateur de Franco et de la Maison Royale Celso Galvan Abascal, le ex-commissaire José Ignacio Giralte González et ex-inspecteur José Antonio González Pacheco, alias Billy El Niño. Compte tenu de l’absence de progrès de la cause en Espagne, les victimes de Franco, en 2010, ont déposé leurs plaintes en Argentine. Là, la juge Maria Servini a pris l’affaire en charge, sur la base du principe de justice universelle, le même par lequel l’ancien juge Baltasar Garzón en Espagne a enquêté sur les criminels de la dictature de l’Argentine (1976-1983) et au Chili (1973-1990 ) dans les années quatre-vingt-dix, lorsque dans ces pays l’impunité régnait. Maria Servini a demandé l’extradition des quatre accusés espagnols pour prendre leurs déclarations sous serment.

19 – MEXIQUE – Manuel et Ingrid

Le Mexique a subi l’attaque de deux cyclones – Manuel et Ingrid – par les deux flancs. Le cyclone Manuel qui ces derniers jours a inondé l’État de Guerrero (côte Pacifique), est venu isoler le principal port touristique d’Acapulco. La tempête tropicale est devenue un ouragan et a pris la direction du nord-ouest du pays, des Etats de Sinaloa et Baja California. Les états du sud sont en état d’alerte après l’arrivée des fortes pluies accompagnant ce phénomène météorologique qui, ajouté à la tempête tropicale Ingrid – qui a frappé le golfe du Mexique à l’est – a causé au moins 97 morts et 68 disparus, en particulier dans un glissement de terrain dans une communauté de montagne de Guerrero nommée La Pintada.

20 – ÉQUATEUR – Les chaînes privées dans le viseur

Le ministre de la communication Jaime Guerrero a annoncé à la presse que 51 radios et quatre chaînes de TV ne s’étaient pas pliées à une nouvelle règle les obligeant à présenter une déclaration sous serment certifiant qu’elles utilisent depuis deux ans en leur nom propre les fréquences leur ayant été attribuées. Elles se verront bientôt retirer leurs autorisations de diffusion si elles ne se conforment pas à cette disposition.

20 – HAÏTI – Reconstruction

Plus de trois ans après le violent tremblement de terre qui a détruit Haïti, faisant plus de deux cent cinquante mille morts, les dirigeants haïtiens cherchent un peu plus de 20 milliards de dollars pour relever le pays de la terrible catastrophe. Haïti a un taux de chômage évalué à plus de 70 % de la population active et la majorité de la population vit avec moins de 1 dollar par jour. Au cours de l’année 2012, seulement 200 millions de dollars ont été investis dans le pays, selon le Centre pour la facilitation des investissements (CFI).

22 – MEXIQUE – Réforme énergétique

Le chef du Mouvement de régénération nationale (Morena) a mobilisé ses partisans pour la deuxième fois depuis que le président Enrique Pena Nieto a pris l’initiative de proposer une réforme de l’énergie au Congrès. Il a appelé le président à convoquer un référendum avant que le Congrès approuve les changements aux articles 27 et 28 de la Constitution. Il y a un mois, le fondateur du Parti de la Révolution Démocratique (PRD), Cuauhtemoc Cardenas, a également proposé une consultation publique comme un outil pour empêcher la mise en œuvre de la réforme de l’énergie.

22 – COLOMBIE – Mort d’Alvaro Mutis

Le prestige de son ami Gabriel García Márquez, Prix Nobel de littérature, avait freiné le rayonnement d‘Alvaro Mutis, l’autre maître des lettres colombiennes, mort à Mexico, à 90 ans. D’autant plus que les deux amis étaient opposés en tout, sauf leur culte pour la littérature et l’amitié. Tandis que l’engagement à gauche de García Márquez semblait politiquement correct, en dépit de son soutien à Fidel Castro, Alvaro Mutis mettait un point d’honneur à souligner son indifférence à l’égard de l’actualité, voire son attachement à la monarchie comme système de gouvernement.

Guy MANSUY

Cinéma, littérature et musique pour la 22e édition du festival « Amérique latine »

Le prochain Festival de Biarritz se déroulera du 30 septembre au 6 octobre. Comme chaque année, il sera ouvert à plusieurs formes d’expression.

Au cinéma d’abord, avec dix longs métrages en compétition , dont EL VERANO DE LOS PECES VOLADORES de MARCELA SAID, Chili, et WAKOLDA (Le médecin de famille) de LUCIA PUENZO, Argentine, déjà présentés dans notre chronique de Cannes, PELO MALO de MARIA RONDON, Venezuela,  et LOS INSOLITOS PECES GATO (LES DRÔLES DE POISSONS-CHATS) de CLAUDIA SAINTE-LUCE, Mexique, en film d’ouverture . C’est Martine de Clermont-Tonnerre qui présidera ce jury. Il y aura aussi la compétition de 10 courts métrages de différents pays, et la compétition,  toujours très suivie, des films documentaires dont VICTOR JARA, N° 2547 par ELVIRA DIAZ, Chili. C’est Florence Delay qui sera présidente de ce jury. Le  focus sur le cinéma chilien comprendra dix films récents. On pourra revoir les deux premiers films de Pablo Larraín, l’auteur de NO, TONY MANERO et POST MORTEM en présence de l’acteur Alfredo Castro, par ailleurs membre du jury ou BONZAI de Cristian Jimenez. On découvrira aussi trois documentaires dont un sur le peintre Roberto Matta par son fils Ramuncho, également membre du Jury en compagnie d’Emmanuelle Béart, et LA PASIÓN DE MICHELANGELO de Esteban Larraín.

En partenariat avec l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine (IHEAL, Sorbonne Nouvelle – Paris 3) se tiendra un colloque CHILE 40 AŇOS DESPUÉS, le 11 septembre 1973 et ses conséquences avec de nombreux intervenants parmi lesquels Olivier Compagnon et Georges Couffignal. Également, trois écrivains seront mis en avant : VALERIA LUISELLI (Mexique) qui vient de publier Des êtres sans gravité aux Éditions Actes Sud, ANTONIO UNGAR (Colombie) qui signe son troisième roman Trois cercueils blancs récompensé par le Prix Herralde en Espagne, ainsi qu’un hommage à ROBERTO BOLAÑO animé par Philippe Lefait. Au village auront lieu concerts et animations chaque jour. Enfin l’on pourra assister au concert de PACO IBAÑEZ,  le 1er octobre.

Pour plus de renseignements visitez le site du Festival : www.festivaldebiarritz.com qui présente tous les films et intervenants.

Alain LIATARD