Archives mensuelles :

août 2012

Au Chili, étudiants et lycéens redescendent dans la rue

Le Chili a connu mardi 28 août 2012 sa plus grande manifestation depuis le début de l’année. Plus de 150 000 professeurs, étudiants, collégiens et parents ont marché pour l’éducation dans tout le pays. Le mouvement étudiant, né il y a plus d’un an et que l’on croyait à plat, revient avec force sur le devant de la scène.

Suite sur RFI >>

Les faits marquants d’Amérique latine pour le mois d’août 2012

AOÛT 2012

1 – ARGENTINE-VENEZUELA – Le président vénézuélien, Hugo Chávez, et son argentin homologue, Cristina Fernández, ont signé un accord pour une « alliance stratégique » entre les compagnies pétrolières argentine YPF et vénézuélienne PDVSA. Les deux entreprises augmenteront ainsi leurs niveaux de coopération dans tous les domaines, ce qui, selon Chávez, « est possible grâce au fait que l’Argentine a récupéré sa souveraineté en matière pétrolière », en allusion à l’expropriation du groupe espagnol Repsol par YPF.

3 – ARGENTINE - Onze ans après la grave crise financière de 2001, qui avait débouché sur le plus important défaut de paiement de l’histoire (75 milliards d’euros), l’Argentine a remboursé les derniers porteurs de titres émis en compensation du gel des avoirs bancaires, baptisé  » corralito  » ( » petit enclos « ). Ce remboursement s’élève à 2,19 milliards de dollars (1,78 milliard d’euros), 78 % payés à des épargnants à l’étranger et 22 % en Argentine.

3 – BRÉSIL - Le pétrolier brésilien Petrobras a essuyé une perte nette de 1,3 milliard de reals (537 millions d’euros) au deuxième trimestre. C’est la première fois que le groupe public perd de l’argent depuis 1999. En cause : la dépréciation du real par rapport au dollar et le décalage entre les cours mondiaux du brut et les prix de vente de l’essence au Brésil, maintenus à un bas niveau par l’Etat.

6 – BRÉSIL - Le Brésil a engagé une vaste opération militaire le long de ses frontières au sud du pays. Sous le nom de code  » Agata 5 « , le gouvernement de Brasilia a décidé de déployer pendant un mois près de 10 000 hommes (9 000 militaires et 1 000 civils) sur un tracé long de 3 900 kilomètres bordant l’Uruguay, l’Argentine, le Paraguay et la pointe sud de la Bolivie. Cette opération est considérée d’ores et déjà comme étant l’une des plus grandes opérations militaires de l’histoire de l’Amérique du Sud. Le ministre de la défense, Celso Amorim, a expliqué que l’opération visait à  » combattre la criminalité transfrontalière comme le trafic de drogue, la contrebande d’armes et d’équipements « .

7 – CHILI - Près d’un tiers des 108 communes chiliennes se trouvent en état d’urgence en raison de la sécheresse et dix d’entre elles, dans le nord du pays, ont été déclarées  » zones de catastrophe « , a indiqué le gouvernement chilien.

8 – Chili - Une manifestation convoquée par les étudiants secondaires et les universitaires chiliens, qui n’avait pas été autorisé par les autorités du gouvernement de Sebastián Piñera, s’est terminée par des incidents violents avec la police dans le centre Santiago quand la police a essayé de disperser la manifestation à l’aide de canons à eau et gaz lacrymogènes, lorsque les étudiants ont voulu marcher par l’Alameda, bien que l’Intendance de Santiago, l’organisme suprême régional, n’ait pas donné l’autorisation nécessaire pour utiliser la principale avenue de Santiago. Les dirigeants estudiantins, qui ont regretté les troubles, provoqués par des groupes de vandales, ont enjoint le Gouvernement à répondre à leurs demandes : « Assez de nous ignorer », a indiqué Gabriel Borique, président de la Fédération d’Étudiants de l’Université du Chili (Fesch).

10 – BRÉSIL – Après avoir laissé entendre de sources gouvernementales, en février, que le Brésil et l’Inde envisageaient de négocier ensemble l’achat d’avions de chasse au constructeur français Dassault, Brasilia vient officiellement d’annoncer un nouveau report de sa décision en raison de difficultés économiques.

12 – MEXIQUE - Symbole national au Mexique, le poète mexicain Javier Sicilia, qui a créé en mai 2011 le Mouvement pour la paix avec justice et dignité (MPJD), a donné le départ de la  » caravane pour la paix  » qui traversera durant un mois les États-Unis, d’ouest en est, pour dénoncer l’échec de la lutte binationale contre le narcotrafic. La caravane d’une centaine de militants, dont cinquante-quatre proches de victimes de la violence des cartels de la drogue au Mexique, traversera les États-Unis pour sensibiliser la population. Objectif : exiger du gouvernement américain le  » contrôle de la consommation de drogue et des ventes d’armes « , jugées coresponsables des plus de 60 000 morts et 20 000 disparus au Mexique depuis six ans. Cette initiative inédite intervient dans un contexte politique délicat avec l’élection présidentielle américaine en novembre.

14 – ARGENTINE - Le procès de l’ancien président argentin Fernando De la Rua (radical, 1999-2001), inculpé de corruption et de détournement de fonds publics, s’est ouvert à Buenos Aires. Âgé de 74 ans, il encourt jusqu’à dix ans de prison.

16 – VENEZUELA – Presque tous les sondages prévoient la réélection du président vénézuélien, Hugo Chavez, le 7 octobre. La différence avec le candidat de l’opposition, Henrique Capriles Radonski, varie selon les enquêtes. La majorité d’entre elles placent en tête le lieutenant-colonel Chavez, 58 ans, qui brigue son troisième mandat. Quant à l’opposition avec Ramon Guillermo Aveledo, dirigeant de la Mesa de Unidad Democratica, – la coalition de l’opposition, qui regroupe une trentaine d’organisations, de l’extrême gauche à la droite, en passant par les anciens partis traditionnels, Action démocratique (social-démocrate) et Copei (démocratie-chrétienne) – , elle rêve de détrôner Hugo Chavez.

16 – EQUATEUR – Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, retranché à l’ambassade d’Equateur de Londres, s’est vu accordé l’asile politique par l’Equateur. Julian Assange doit répondre de viol et d’agression sexuelle en Suède qui demande son expulsion à la Grande Bretagne.

16 – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE – Lors de sa prestation de serment, le nouveau président Danilo Medina a promis de se mettre au service de la lutte contre la pauvreté, qui touche encore 40 % de ses concitoyens malgré huit ans de forte croissance. Il a ajouté qu’il serait  » implacable  » contre la corruption, que son prédécesseur, Leonel Fernandez, avait laissé prospérer. La gauche latino-américaine applaudit.

17 – ÉQUATEUR – Le Conseil permanent de la Organisation des États Américains (OEA) a décidé de convoquer pour le 24 août prochain une réunion des ministres des affaires étrangères sur le conflit surgit  entre Équateur et la Grande Bretagne à propos de l’asile politique accordée à Julian Assange par le Gouvernement équatorien. La rencontre sera précédée par des réunions de la « Unión de Naciones Suramericanas » (UNASUR) et de la « Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América » (ALBA), qui s’effectueront cette fin de semaine à Guayaquil en Équateur.

19 – VENEZUELA – Un affrontement entre prisonniers a fait au moins 25 morts parmi les détenus de la prison de Yare, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Caracas. Un visiteur a été tué et 43 personnes blessées, selon le bilan officiel donné par la ministre des services pénitentiaires du Venezuela, Iris Varela qui a déclaré : « Les prisons vénézuéliennes sont une bombe à retardement.  »

20 – BRÉSIL – À Brasilia, les juges de la Cour suprême commencent à rendre leur verdict sur le scandale de la présidence Luiz Inacio Lula da Silva qui a entaché l’image de sa formation politique, le Parti des travailleurs (PT), et ses alliés. Avec l’ouverture du vote des 11 magistrats de la Cour suprême de Brasilia quatre premiers accusés de ce procès-fleuve ont été reconnus coupables de corruption et d’abus de pouvoir par Joaquim Barbosa, rapporteur du dossier et premier des hauts magistrats à faire part de ses conclusions qui a déclaré : « Les accusations portent sur le plus grand scandale de corruption et de détournement de fonds publics jamais mis en lumière au Brésil. C’est la première fois qu’autant de personnalités aussi puissantes sont appelées à la barre d’un procès. … »

20 – MEXIQUE – Crimes entre narcotrafiquants, meurtres intrafamiliaux, assassinats de voisinage, rixes mortelles… En 2011, 27 199 Mexicains ont été assassinés, selon un rapport publié par l’Institut national de statistiques et de géographie (Inegi). En cinq ans, la hausse des homicides atteint 306 % : 24 pour 100 000 habitants en 2011, contre 8 en 2007. Le Mexique est au cinquième rang des pays les plus meurtriers du continent américain, derrière le Honduras (82,1 homicides pour 100 000 habitants), le Salvador (66), le Guatemala (41,4) et la Colombie (33,4).

21 – GUATEMALA - Un tribunal guatémaltèque a condamné un ancien chef de la police à 70 ans de prison pour avoir ordonné l’enlèvement d’un étudiant en 1981, pendant la guerre civile (1960-1996). Pedro Garcia, le plus important responsable policier à être condamné pour son rôle dans la guerre civile, a été jugé coupable de crimes contre l’humanité, dont la  » disparition forcée  » d’Edgar Saenz, qui n’a jamais reparu. La justice a entamé une série de procédures contre d’anciens responsables, ordonnant notamment le jugement de l’ancien général Efrain Rios Montt, à la tête du pays en 1982 et 1983.

21 – BELIZE - L’agence d’évaluation financière Standard & Poor’s a indiqué qu’elle plaçait Belize en situation de  » défaillance partielle, à un cran du défaut de paiement  » de ce petit pays d’Amérique centrale, longtemps sur la liste des paradis fiscaux.

21 – MEXIQUE - Les magistrats de la plus haute instance judiciaire du Mexique ont déclaré inconstitutionnel l’article 57 du Code de justice militaire. Celui-ci imposait que tous les abus commis par des soldats soient exclusivement de la compétence des tribunaux des armées. La Cour suprême, qui examine une vingtaine de cas d’exactions perpétrées par l’armée, a décidé que les soldats accusés de crime ou de délits contre des civils devront comparaître devant la justice ordinaire.

23 – PÉROU – Le projet de mine d’or et de cuivre Conga, dans le nord du Pérou, est suspendu jusqu’à ce que la compagnie américaine Newmont fournisse des garanties sur la préservation des ressources en eau, a annoncé le premier ministre péruvien, Juan Jimenez. Ce projet, le plus grand investissement minier du Pérou (3,8 milliards d’euros), doit sacrifier quatre lacs d’altitude pour les remplacer par des lacs artificiels.

23 – CHILI - Alors que les étudiants chiliens relancent leur mobilisation pour la gratuité de l’éducation, la coalition de centre gauche, qui a assuré la transition démocratique au Chili et gouverné pendant vingt ans, prépare dans la division les élections municipales du 28 octobre.  La Concertation démocratique, la coalition de centre gauche, présente des candidats uniques pour le poste de maire de 336 municipalités, mais s’est divisée dans la course aux conseils municipaux : d’un côté, le Parti socialiste (PS) et la Démocratie-chrétienne (PDC, centre), qui gardent le label Concertation démocratique, de l’autre, le Parti pour la démocratie (PPD, gauche) et le Parti radical social-démocrate (PRSD), soutenus par le Parti communiste. En face, la droite présente des candidatures uniques de l’Alliance entre Rénovation nationale (RN) et l’Union démocratique indépendante (UDI), les partis au pouvoir avec le président Sebastian Piñera.

23 – CUBA – Le dissident cubain Guillermo Fariñas, Prix Sakharov 2010 du Parlement européen, a été arrêté par la police après une discussion avec des agents qui surveillaient son domicile, ont rapporté sa mère et un autre militant. M. Fariñas, qui a mené une vingtaine de grèves de la faim contre le régime, a été arrêté devant sa maison à Santa Clara, à 270 km à l’est de La Havane. L’ex-prisonnier politique cubain José Daniel Ferrer a aussi été arrêté à son domicile du sud-est de Cuba.

Chronos de juillet >>

Une dernière idée pour des vacances au bout du monde : le documentaire « El puesto »

L’été est l’occasion de diffuser des films latinos qui trouveraient difficilement leur place le reste de l’année. Que l’on pense au film brésilien  Tourbillon, deux salles à Paris  ou au film chilien  Près du feu, visible dans dix salles en France. Cette fois il s’agit d’un film minimaliste, documentaire en cinémascope, sur  la vie d’un ouvrier agricole d’une hacienda de la Terre de feu, isolé dans un puesto (poste de garde).

Le documentaire, explique le réalisateur, Aurélien Lévêque, a été tourné à l’Estancia Rolito, qui se situe au sud de la Patagonie argentine, sur l’île de Terre de Feu, entre Rio Grande et Ushuaïa. L’estancia (grande ferme ou ranch), d’une surface d’environ 17 000 hectares, est découpée par 300 kms de barrières. Celles-ci définissent le périmètre de la propriété et las ubdivisent en environ 20 champs principaux. 70 % de ces terres sont recouvertes par une dense forêt autochtone. Rolito est l’une des plus petite exploitation agricole de Terre de Feu.

 Au centre de l’estancia se trouve le « casco », formant comme un hameau. On y trouve le hangar de tonte des moutons, plusieurs baraquements (dortoir, dépôt de matériel, garage…), et les habitations de la majorité des gens travaillant sur la propriété. Les propriétaires, Annie et son mari Pepe, travaillent à Rollito avec leurs deux enfants, Nunu et Popin. Hugo, d’origine chilienne, fait quasiment partie de la famille : il est le capatas (le contremaître). Homme à tout faire, il connaît parfaitement l’estancia, où il travaille depuis plus de 20 ans. Dans un autre baraquement habite Luis, l’ovejero (berger). Avec sa meute de chiens, il travaille sous les ordres d’Hugo à la surveillance et la gestion des quelques 4 000 ovins.

 Les moutons ne sont rassemblés qu’une fois par an pour la tonte, ils sont alors comptés et vaccinés. Le bétail passe le reste de l’année dans les immenses prairies, ne voyant que très rarement un être humain. Aux extrémités Nord et Sud de l’estancia, deux petites maisons (constituées d’une cuisine et d’une pièce pour dormir) ont été construites : les puestos (poste de garde). Ceux-ci permettent, à un peón (ouvrier agricole), de rester près du troupeau la moitié de l’année. Son travail consiste à prévenir des attaques de chiens errants, à vérifier les barrières (en particulier si un arbre est tombé dessus) et à s’assurer que des moutons ne se sont pas échappés. Le puestero (gardien du poste) est ravitaillé une fois par semaine en vivres de première nécessité.

 Le réalisateur et son frère chef opérateur ont été subjugués par ce monde arrêté dans le temps. C’est la raison pour la quelle ils ont voulu tourner avec une pellicule traditionnelle pour nous faire sentir le western de Butch Cassidy et le Kid, héros qui s’étaient réfugiés en Patagonie. « Le format de tournage en scope s’est donc très vite imposé, déclare le réalisateur, en référence au genre, au « lonesome cowboy ». Ce cadre nous l’avons également conçu comme une façon de lier nécessairement l’homme et la nature et qui l’entoure. Avec le scope, il devient impossible de dissocier un personnage de son milieu environnant. Or une de nos volontés était justement de montrer comment la nature transforme l’homme, et réciproquement. C’est, ajoute la cinéaste Mariana Otero, un documentaire filmé en super 16 mm, un documentaire en cinémascope. Un des derniers, et peut-être même le dernier documentaire filmé en « argentique » et en scope. Magique. Une vibration du monde comme on n’en voit plus, comme on n’en verra plus. Un documentaire qui nous plonge dans l’immensité de la nature et dont l’image grâce à la pellicule vit et vibre comme la nature elle même. Dans cette nature, un homme.

Un homme qui n’est pas à proprement parler un personnage. Un homme au fin fond de l’Argentine qui vit dans une minuscule maison de bois, s’occupe des moutons de l’Estancia ramasse les pièges qu’il a préalablement posés… Vous avez compris que le film est très contemplatif, loin de John Ford ou Sergio Leone. Les auteurs veulent aussi s’inspirer de l’écrivain chilien Francisco Coloane. Il y a aussi une référence cinématographique à Jean-Marie Straub.

 Alain LIATARD

Le film ne sort que dans quelques salles : Paris (75) : Le Saint Michel, Le Nouveau Latina et L’Arlequin Rouen (76) : L’Omnia ; Valence (26) : Le Navire ; Caen (14) : Le Lux ; Die (26) : Le Pestel Saint Denis (93): Les écrans ; Toulouse (31) : Le cratère ; Blois (41) : Les Lobis.

 

El Puesto : Un film de Aurélien Lévêque – 2011 – France, Belgique – 75 minutes – 35 mm

 

Venezuela : après l’incendie, la polémique

L’incendie provoqué par une énorme explosion dans la principale raffinerie pétrolière du Venezuela faisait toujours rage ce dimanche 26 août , près de 40 heures après la catastrophe qui a fait au moins 41 morts autour de la raffinerie d’Amuay, située dans l’État de Falcon, dans le nord-ouest du pays. Et déjà la polémique se déchaîne.

 

Suite sur RFI >> 

Mexique : La spirale de la barbarie

Dans ces colonnes mêmes, voilà deux ans, le président mexicain, Felipe Calderón, se félicitait des résultats de la guerre de grande envergure engagée, depuis le début de son mandat, en décembre 2006, contre le crime organisé et les narcotrafiquants. « Nous allons vaincre le crime », assurait-il. Avant d’ajouter, à l’adresse de ceux qui s’inquiétaient de la progression vertigineuse de l’insécurité dans son pays : « Si vous voyez de la poussière, c’est parce que nous nettoyons la maison ».

 Battu lors de l’élection présidentielle de juin, M. Calderón passera la main à Enrique Peña Nieto à la fin de l’année. Avec un bilan accablant. L’Institut national de statistiques et géographie mexicain vient de diffuser des chiffres ahurissants : 27 199 homicides ont été enregistrés en 2011 ; entre 2007 et 2011, le total s’élève à 95 632 assassinats. Sur la base de la tendance enregistrée ces derniers mois, l’on estime à 120 000 le nombre d’homicides au cours du mandat de Calderon. Soit plus du double du chiffre souvent évoqué – et déjà hallucinant – de 50 000.

Suite sur Le Monde.fr 

Le festival America à Vincennes les 21 22 et 23 septembre – L’Amérique latine à l’honneur. Espaces Latinos y sera.

Depuis dix ans, Vincennes accueille le festival America. Ce festival, dont la première édition s’est déroulée au lendemain des attentats du 11 septembre 2002 offre au public le regard des écrivains nord-américains sur leur continent, sur le monde et ses bouleversements. Loin d’être une fenêtre ouverte sur la seule littérature étasunienne, le festival America a toujours souhaité en élargir les contours et les horizons. Ce fut le cas en 2006 avec une édition mettant à l’honneur les écrivains canadiens ou encore en 2008 avec une édition consacrée à l’Amérique-monde à l’occasion de laquelle nous avons reçu des auteurs originaires du monde entier. Ce sera une nouvelle fois le cas cette année puisque nous avons invité des auteurs du continent américain du nord au sud pour un rendez-vous qui mettra treize pays et autant de littératures à l’honneur. La revue Espaces Latinos y sera.

Suite sur Vincennes

 

Au Chili, des experts de l’ONU enquêtent sur les disparitions forcées sous Pinochet

Le groupe de travail de l’ONU sur les disparitions forcées était en mission officielle au Chili. Après près de dix jours d’enquête, celui-ci a rendu ses premières conclusions ce mardi 21 août. Des conclusions très attendues. Sous la dictature d’Augusto Pinochet, entre 1973 et 1990, plus de 1 200 opposants au régime ont disparu. De la plupart, on ne sait toujours rien.

Suite sur RFI >>

L’Argentine porte plainte contre l’UE

L’Argentine va porter plainte à l’Organisation mondiale du commerce contre l’Union Européenne, suite à la décision espagnole de limiter l’importation de biocarburant argentin. Après la nationalisation, par l’Argentine,  de la compagnie pétrolière YPF, détenue majoritairement par le groupe espagnol Repsol,  le conflit entre les deux pays est toujours palpable et ce nouvel épisode ravive les tensions existantes.

Suite sur RFI

Remplacement de policiers à l’aéroport de Mexico

La police mexicaine a remplacé tous ses agents chargés de la sécurité à l’aéroport international de Mexico, où s’était produite, en juin, une fusillade entre policiers dans le cadre d’une affaire de trafic de drogue. Dimanche 19 août,  le ministère de la sécurité publique a précisé que les 348 policiers concernés ont été réaffectés dans d’autres États du pays.

Suite sur Le Monde

L’Amérique latine se mobilise autour du cas Julian Assange

Le journaliste australien de 41 ans est toujours réfugié dans les locaux de l’ambassade équatorienne à Londres. Accusant le Royaume-Uni de ne pas avoir renoncé à pénétrer dans ses locaux diplomatiques, Quito a demandé le soutien de la région. En commençant samedi par ses alliés de l’ALBA, l’Alliance bolivarienne pour les peuples d’Amérique latine.

Suite sur RFI >>

Page 1 sur 3123